04.10.2020, Allianz Arena, Muenchen, GER, 1. FBL, FC Bayern Muenchen vs Hertha BSC, 3. Runde, im Bild David Alaba und Serge Gnabry // during the German Bundesliga 3rd round match between FC Bayern Muenchen and Hertha BSC at the Allianz Arena in Muenchen, Germany on 2020/10/04. EXPA Pictures © 2020, PhotoCredit: EXPA/ SM  *****ATTENTION - OUT of GER***** *** Local Caption *** (SM/EXPA/PRESSE SPORTS/PRESSE SPORTS)
Info FF - Transferts

«Dans quel monde vivez-vous ?» On vous raconte l'affaire David Alaba au Bayern Munich

«Dans quel monde vivez-vous ?» Tels ont été les paroles d'Hasan Salihamidzic à Pini Zahavi lors d'un déjeuner pour évoquer la prolongation de David Alaba. Electrique, le dossier pose de sérieux maux de tête au Bayern. On vous raconte.

Depuis près de neuf mois, l'avenir de David Alaba alimente l'actualité du Bayern Munich. Avec son père Georg qui gère ses affaires, le défenseur autrichien (28 ans) s'est attaché les services de Pini Zahavi. Il y a deux ans, l'agent israélien était parvenu à faire de Robert Lewandowski le joueur le mieux payé de l'histoire du Bayern (19M€ brut annuels). L'objectif des Alaba était clair : prolonger (son contrat expire en 2021) et percevoir les mêmes émoluments. Mais alors que Zahavi leur exposait ces exigences lors d'un déjeuner à Munich fin juillet, les dirigeants du Bayern étaient consternés, à l'image de Hasan Salihamidzic, le directeur sportif, tapant violemment sur la table avant de lancer à Zahavi : «Dans quel monde vivez-vous ?»

Alaba : Real Madrid, Barça, City ou... le PSG ?

Les responsables allemands ont alors proposé cinq ans de contrat avec un salaire de 11M€ brut par an et 6M€ de primes, fixant le 1er novembre comme date butoir pour avoir le temps de lui dénicher un successeur en cas de départ l'été prochain. Enfant du club, Alaba a toujours fait l'unanimité à Munich. Mais son attitude depuis plusieurs semaines a débouché sur une vague de critiques sur les réseaux sociaux et a déplu en interne. Si le joueur a affirmé qu'il avait appris via les médias que le club avait retiré sa proposition de prolongation, Salihamidzic l'avait pourtant bel et bien prévenu la veille. «Être condamné à laisser partir libre un joueur de cette qualité est une catastrophe, a lâché le Bosnien. Nous serions heureux que David nous envoie un signal fort, mais je ne vois pas d'issue favorable.» S'il rêve de rejoindre le FC Barcelone ou le Real Madrid, il pourrait rejoindre Pep Guardiola à Manchester City... À moins que le Paris Saint-Germain, très intéressé, ne parvienne à le séduire.

Une information France Football à retrouver dans notre zone mixte au coeur du nouveau numéro de FF disponible en kiosque à partir de ce mardi 10 novembre ou dès à présent en version numérique en cliquant ici.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 10 nov. à 7:04

On se demande si les joueurs de foot et leurs agents vont longtemps rester perchés ou si a un moment ils vont prendre conscience de la réalité du monde dans lequel ils vivent. Tous les contrats arrivant à échéance en 2021 vont être remis en question quant aux prestations salariales. Lavplenete perd 375 milliards par mois avec ce covid et le ralentissement d’activité dans tous les secteurs. La Juve renonce a prolonger Ronaldo aux mêmes conditions. Il faudrait se réveiller.

ADS :