(L'Equipe)
À lire dans FF

Data, algorithmes, gains marginaux : Brentford, le foot 3.0

En quatrième division il y a onze ans, le Brentford Football Club est aujourd'hui en course pour accéder à la Premier League. Grâce à une utilisation avant-gardiste des statistiques et à une approche en partie scientifique du football.

«Sans Matthew Benham nous ne serions pas à deux heures du coup d'envoi d'une rencontre de Championship et vous ne seriez probablement pas assis à notre table» résume Neil, abonné à Griffin Park depuis 1979 et habitué du New Inn, l'un des quatre pubs qui enserrent l'enceinte des Bees. Car avant l'arrivée de celui qui a fait fortune dans le secteur des statistiques et qui est devenu l'actionnaire majoritaire du Brentford Football Club en 2012, le club végétait entre la troisième et la quatrième division et rien ne lui prédestinait un avenir au plus haut niveau. Une petite dizaine d'années plus tard, le BFC est solidement installé en Championship et se mêle cette saison à la course pour l'accession à la Premier League, le rêve de son propriétaire.
Un petit miracle ? Tout l'inverse. Après s'être rendu compte qu'il n'avait probablement aucune chance de voir son équipe triompher des plus grosses écuries du Royaume en jouant au même jeu qu'elles, Benham a décidé d'inventer de nouvelles règles. Pêle-mêle et à l'aide de ses deux lieutenants de directeurs sportifs, le président a ainsi décidé de (tout) miser sur les statistiques, de supprimer l'académie du club ou encore de recruter un entraîneur des... touches. Le tout en ayant fait de la Ligue 2 française l'un de ses terrains de chasse favoris au moment de recruter. De quoi susciter la curiosité de FF, qui s'est rendu sur place pour observer de près le fonctionnement des Abeilles.

Thymoté Pinon
L'intégralité du reportage sur le Brentford FC, l'entretien exclusif qu'Unai Emery a accordé à FF ou encore l'analyse de la relation Messi - Griezmann sont à retrouver en kiosques ou ici en version numérique.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :