Soccer Football - Champions League - Juventus vs Tottenham Hotspur - Allianz Stadium, Turin, Italy - February 13, 2018   Tottenham's Christian Eriksen celebrates scoring their second goal with teammates   REUTERS/Max Rossi (Reuters)
Ligue des Champions - 8es

De 2-0 à 2-2 : Tottenham a bousculé la Juventus Turin et peut croire à une qualification pour les quarts de finale

Dans un superbe match, la Juventus Turin a mené 2-0 après neuf minutes avant d'arrêter de jouer... Conséquence : entre patience et qualité technique, Tottenham a réussi à revenir en seconde période (2-2) et se met en très bonne position pour le retour.

Une première période complètement folle

Pour le grand retour de la Ligue des champions, la Juve et Tottenham nous ont offert un match aller de très grande qualité. Avec notamment une première période exceptionnelle d'intensité. Au bout de neuf minutes, les Turinois menaient déjà 2-0, sur un doublé de Higuain. Après une combinaison sur coup franc, et un ballon parfaitement dosé par Pjanic, l'Argentin échappait au marquage laxiste d'Alli et ouvrait la marque d'une reprise de volée pleine de précision à l'entrée de la surface (1-0, 2e). Le Juventus Stadium vibrait de nouveau quelques minutes plus tard quand, à la réception d'un centre de Mandzukic, Bernardeschi était maladroitement fauché par Davies dans la zone de vérité. Si Lloris effleurait le cuir sur la tentative de Higuain, il ne pouvait que constater les dégâts (2-0, 9e). On voyait, à ce moment, le net écart d'expérience entre une Juve si habituée à ce niveau de la compétition et des Spurs complètement à côté de la plaque et visiblement pas prêts au combat.



Pourtant, sans paniquer, les hommes de Pochettino se remettaient petit à petit la tête à l'endroit. Sous l'impulsion des excellents Dembélé et Eriksen, les Londoniens se procuraient quelques situations. Buffon effectuait un arrêt réflexe devant Kane (26e), quand Eriksen ne cadrait pas (29e) et que De Sciglio était auteur d'un tacle de toute beauté dans sa propre surface pour sauver son camp (30e). Finalement, et bien logiquement tant la Juve reculait et concédait la possession du ballon, Kane, après une passe parfaite d'Alli, dribblait Buffon avant de conclure du gauche (2-1, 35e) pour son 33e but de la saison.

L'espoir était de retour. Pourtant, les Anglais pensaient bien voir tous leurs efforts être gâchés dans les arrêts de jeu : Serge Aurier commettait l'irréparable dans sa surface sur une accélération fulgurante de Douglas Costa. Penalty. Higuain, pour s'offrir un triplé, choisissait de tirer en force au milieu, mais trouvait la barre de Lloris. Tout restait finalement possible après 45 minutes fantastiques.

La Juve n'avait qu'à jouer...

Et ce penalty raté pourrait bien coûter très, très, très cher. En début de seconde période, la Juve resserrait les rangs en défense. Les opportunités offensives des Spurs se faisaient nettement plus rares. De l'autre côté du terrain, Lloris brillait à deux reprises sur une frappe du gauche de Bernardeschi (57e) et une tête de Mandzukic sur corner (58e). Mais le match était le même : Tottenham avait la possession et se montrait parfaitement patient pour piquer quand il le fallait. Kane obligeait Buffon à effectuer un arrêt peu académique sur une frappe à l'entrée de la surface (70e) ; mais le tournant arrivait à dix-huit minutes du terme. Sur une faute obtenue par Alli, auteur d'une très bonne prestation, Eriksen frappait côté ouvert et surprenait Buffon, coupable d'une erreur sur cette égalisation (2-2, 72e). Punie à juste titre, la Juve aurait dû jouer, tout simplement. En bafouillant autant son football, la Vieille Dame s'est mise en danger, et l'a payé. Le milieu de terrain avec les Pjanic ou Khedira a par exemple vécu une belle galère. On se dit aussi que le retour (probable) de Dybala, remis de blessure, pourrait faire du bien à Wembley. Ainsi, alors qu'on croyait que tout était déjà joué après neuf minutes, voilà le champion d'Italie en titre en grand danger pour la suite de la compétition.

Bravo Pochettino, bravo Tottenham !

Superbe performance de cette équipe de Tottenham qui a fait preuve d'une maturité presque insoupçonnée à ce niveau. Ce groupe, qui ne change pratiquement pas depuis trois saisons, arrive à maturité, et ça se voit dans un grand rendez-vous comme un huitième de finale de Ligue des champions. On l'a dit plus tôt, Dembélé et Eriksen ont été les leaders du retour des Anglais dans un match bien mal embarqué... qui aurait même pu se finir par une victoire si quelques situations avaient été bien mieux négociées dans le camp italien. Mais ce Tottenham a démontré que sa qualité technique était nettement supérieure à son adversaire. Une prestation qui porte également la patte de Pochettino, plus que jamais l'un des meilleurs techniciens d'Europe. Le 7 mars prochain, l'actuel 5e de Premier League aura l'occasion de se qualifier pour les quarts de finale. Ce serait la deuxième fois de son histoire.

À noter enfin qu'Aurier, auteur d'une prestation très moyenne, sera suspendu pour le retour tandis que Lucas Moura, l'ancien du PSG, est entré en jeu à deux minutes de la fin, sans toutefois parvenir à se distinguer.
Réagissez à cet article
500 caractères max
FahimbaKeita 15 févr. à 0:15

La juve na pas dit son dernier mot au retour dybala et matuidi seront de la partie ce jouable

bamou 14 févr. à 8:16

Comme j’avais dit hier avant le match,je voyais les Spurs de Tottenham passer au dépend de la Juve.Bravo aux joueurs de cette équipe.Le péno raté par Gonzalo Huguin était il le tournant du match ?

Dimitri 13 févr. à 23:43

Vu la qualité de jeu et le résultat obtenu à l'extérieur , je pense que tout est possible. Il y'a de grandes chances pour que Tottenham sortes la Juve lors du match retour qui du fait qu'il se tiendra à Wembley constitue un autre avantage pour les Spurs.