de ceglie (paolo) (N.Luttiau/L'Equipe)
Transferts

De Ceglie, Lucas Silva, Barton : dans le sprint final du mercato d'été, l'OM n'a pas toujours été très inspiré

L'Olympique de Marseille n'a pas toujours été très inspiré concernant ses recrues estivales de dernière minute. Mais il y a eu de belles surprises. FF est remonté jusqu'en 2010 alors que le marché des transferts ferme dans moins de deux semaines et que des nouveaux visages pourraient débarquer...

La recrue de dernière minute semble être un concept récent du côté de la Canebière. Depuis 2012, seul l'été 2014 n'a pas vu de renfort arriver dans les tous derniers jours du mercato. Les années précédentes, l'effectif marseillais était souvent complet, ou presque, avant le début du Championnat. En 2010, André-Pierre Gignac et Loïc Rémy avaient débarqué autour du 20 août, ce qui semblait déjà tard à l'époque. Des deux Français, le second avait réalisé la meilleure première saison (15 buts en Ligue 1, contre 8 pour Gignac), mais le premier a bien plus marqué l'histoire du club, avec une période 2013-2015 extrêmement remarquée, avant de s'envoler pour le Mexique.
 
Aujourd'hui, quand on utilise l'expression de "recrue de dernière minute", associée au «panic buy» à la mode chez les Anglais, Kostas Mitroglou est l'un des noms qui revient le plus souvent depuis un an. À la fin du mois d'août 2017, les dirigeants marseillais, déjà en quête de leur "grantatakan", finissent par jeter leur dévolu sur le Grec, qui signe le dernier jour du mercato pour une quinzaine de millions d'euros. La suite, on la connaît : une première saison très mitigée pour Mitroglou, critiqué et même moqué sur les réseaux sociaux...

Du moyen et du très, très moyen

Le Grec n'est pas le seul dans ce cas. Le 31 août 2016, Rod Fanni effectue son retour, un an après avoir quitté l'OM. Souvent présent sur le terrain la première saison, il n'est cependant pas aussi important que lors de son premier passage, entre 2011 et 2015. Pour sa deuxième année, il ne dispute pas la moindre minute et part à Montréal avant la fin de l'exercice. Arrivé le même jour que Fanni, Clinton Njie n'est à ce jour toujours pas parvenu à se faire une place de choix dans l'effectif, malgré quelques fulgurances. En 2012, Joey Barton était lui aussi arrivé le dernier jour du mercato, sans rayonner sur le terrain. L'Anglais a néanmoins eu le mérite d'attirer un peu plus les projecteurs sur Marseille, par sa personnalité hors du commun.
 
Il y a cependant eu bien "pire" que ces recrues précédemment évoquées. Lucas Silva, Paolo De Ceglie, Kassim Abdallah... Les deux premiers cités sont arrivés à quelques jours d'intervalle, la dernière semaine d'août 2015. Un espoir du Real Madrid, un autre de la Juventus Turin, qui ont été loin de répondre aux espérances, et dont l'avenir n'a pas été brillant : Lucas Silva est rentré au Brésil, Paolo De Ceglie a fini la saison dernière en deuxième division suisse.

Quelques belles réussites tout de même

Supporters marseillais, restez optimistes, car plusieurs paris du 31 août ont été payants ces derniers temps. Le dernier en date se nomme William Vainqueur, prêté par l'AS Roma le 31 août 2016. Une belle saison plus tard, beaucoup auraient aimé voir le milieu de terrain rester. Un épisode rappelant celui de Mauricio Isla un an plus tôt. Prêté par la Juventus Turin, le Chilien avait été satisfaisant au sein du passage tourmenté de Michel sur le banc olympien. Dans la même veine, Mario Lemina (2013) et Lucas Mendes (2012) ont laissé de bons souvenirs à Marseille, sans pour autant exploser derrière.
Enfin, il y a deux noms qui raisonnent encore aujourd'hui dans les cœurs des Marseillais, et qui sont arrivés à la limite de la clôture d'un mercato d'été. Pour autant, ces deux joueurs-là ont connu des débuts difficiles. Il s'agit de Rolando et de Florian Thauvin. Le défenseur portugais a signé le 31 août 2015, et ne s'est pas montré éblouissant lors de sa première saison. Pourtant, depuis l'arrivée de Rudi Garcia en octobre 2016, Rolando est devenu un pilier de la défense olympienne, et restera à jamais comme le héros qui a envoyé l'OM en finale de la Ligue Europa en 2018. Quant à Florian Thauvin, il est arrivé le 2 septembre 2013, après un feuilleton agité entre Marseille et Lille. Deux premières années sur courant alternatif, un passage à Newcastle, puis un retour en 2016 et un statut, aujourd'hui, de tête d'affiche du projet ambitieux de l'ère McCourt. Dans les prochains jours, si arrivée(s) il y a du côté de la Provence, nul doute que les supporters marseillais aimeraient qu'elle(s) se situe(nt) dans la même catégorie.

Les recrues de dernière minute de l'OM depuis 2010

2010
Loïc Rémy (19 août)
André-Pierre Gignac (20 août).

2011 (aucune).
 
2012
Lucas Mendes (29 août)
Kassim Abdallah (31 août)
Joey Barton (31 août).
 
2013
Mario Lemina (2 septembre)
Florian Thauvin (2 septembre).
 
2014
Abdelaziz Barrada (13 août).
 
2015
Lucas Silva (27 août)
Paolo De Ceglie (31 août)
Mauricio Isla (31 août)
Rolando (31 août).
 
2016
Clinton Njie (31 août)
Rod Fanni (31 août)
William Vainqueur (31 août).
 
2017
Kostas Mitroglou (31 août).
Réagissez à cet article
500 caractères max
YoungTellyOm 20 août à 7:15

Pendent que les autres se disputent la bonne marchandise ici on attend sagement le reste...

jeanpierre13 19 août à 20:37

Globalement on n'est quand même pas très bon en terme de recrutement. Car attendre la fin du marché pour faire les courses c'est jamais bon. On trouve des fins d'étales pour pas cher, mais bien souvent ça vaut moins que le prix payé..On espère que ça va changer si Mr Mc Court décide enfin d'injecter des fonds dans les caisses. Mais apparemment ça n'est pas encore pour cette année.

jimmydix1304 19 août à 15:31

Lucas Mendès est un très bon défenseur,dommage de l'avoir vendu.