Des associations ont interpellé la LFP. (Simon Stacpoole/OFFSIDE/PRESSE/PRESSE SPORTS)
Homophobie

Des associations demandent à la LFP de sanctionner les actes homophobes

Le collectif Rouge Direct et l'association Stop Homophobie ont dénoncé jeudi le «laissez-faire» de la Ligue de football professionnel (LFP) face aux actes et propos homophobes dans les stades, menaçant l'instance d'une procédure administrative si elle ne les faisait pas sanctionner.

Depuis 2011 et la signature par la LFP d'une charte contre l'homophobie, «rien n'a changé dans les stades de football: les chants homophobes n'ont jamais cessé et ont même fait leur grand retour au Parc des Princes», le stade du Paris Saint-Germain, déplore Rouge Direct dans un communiqué. «L'inaction (de la LFP) est une faute grave qui autorise tous les débordements homophobes», ajoute le texte.

«Nous allons dans les prochains jours envoyer une mise en demeure à la LFP pour lui demander d'exercer son pouvoir de police dans les stades» et faire condamner les actes homophobes, a indiqué à l'AFP Thierry Granturco, l'avocat de Rouge Direct. La Ligue est chargée, par délégation de service public, de réglementer les compétitions de football professionnel en France, leur organisation et leur sécurité. Cette procédure, si elle reste sans résultat, sera suivie d'une «assignation devant le tribunal administratif de Paris», a ajouté M. Granturco. Le collectif Rouge Direct et l'association Stop Homophobie ont lancé une collecte de fonds sur le site GoFundMe pour financer cette action en justice.
Réagissez à cet article
500 caractères max