Isak pris à partie. (Reuters)
SUE

Des cris racistes à l'encontre d'Alexander Isak lors de Roumanie-Suède

Lors de son entrée en jeu à Bucarest vendredi soir, dans le cadre des qualifications à l'Euro 2020, l'attaquant de la Real Sociedad a été la cible de cris racistes. Le match a été arrêté brièvement.

La joie suédoise liée à la qualification pour l'Euro 2020 après sa victoire en Roumanie vendredi soir (2-0) a été ternie par de nouveaux tristes événements. Lors de son entrée en jeu à la place de Marcus Berg à la 78e minute, le Suédois Alexander Isak - d'origine érythréenne - a été la cible de cris racistes depuis les tribunes.
« Je ne laisse pas ce genre de choses m'affecter. Il vaut mieux les ignorer. Il y aura toujours des idiots, alors il est préférable de ne pas leur accorder l'attention qu'ils recherchent »
La rencontre a été arrêtée brièvement par l'arbitre, et le speaker a diffusé un message dans le stade. « J'ai entendu un certain nombre de cris racistes dans les gradins et j'ai demandé à l'arbitre s'il avait entendu ce qui se passait. Il n'avait rien entendu, a raconté à la radio suédoise le jeune (20 ans) attaquant de la Real Sociedad. Quelques minutes plus tard, il a arrêté le jeu. Nous avons eu une petite discussion, puis le match a continué et je suis d'accord avec ça. Et je suis heureux d'avoir gagné. Évidemment, ça fait mal, c'est dommage, mais nous étions préparés à cela. »
Et d'ajouter : « Je ne laisse pas ce genre de choses m'affecter. Il vaut mieux les ignorer. Il y aura toujours des idiots, alors il est préférable de ne pas leur accorder l'attention qu'ils recherchent. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :