brown (wes) ronaldo (cristiano) (P.Lahalle/L'Equipe)
Ligue des Champions - Real Madrid

Des tirs au but de Moscou au doublé de Cardiff : retour sur les finales de Cristiano Ronaldo en Ligue des champions

Alors que Cristiano Ronaldo s'apprête à disputer une sixième finale de Ligue des champions, FF.fr remonte le temps. De 2008 à 2017, retour sur les cinq finales de C1 qui ont marqué la carrière de CR7.

2008

Manchester United – Chelsea : 1-1 a.p., 6 t.a.b. à 5.
Cristiano Ronaldo a 23 ans lorsqu'il dispute, avec Manchester United, la première finale de Ligue des champions de sa jeune carrière. Déjà très prometteur et titulaire indiscutable avec Sir Alex Ferguson, tout va on ne peut mieux se passer dans le début de match. Après un une-deux entre Paul Scholes et Wes Brown à la suite d'une touche, ce dernier centre du gauche au second poteau. Et Cristiano Ronaldo inscrit un but... dans le plus pur style de Cristiano. Entre le point de penalty et la petite surface, le natif de Madère monte plus haut que Michael Essien, juge parfaitement la trajectoire et envoie de la tête le ballon sur la droite de Petr Cech qui ne peut rien. Chelsea égalisera par la suite grâce à Frank Lampard, et le match se décidera aux tirs au but. Cristiano Ronaldo, après une course peu conventionnelle, manquera le sien mais pourra compter sur un grand Edwin Van der Sar pour soulever sa première coupe aux grandes oreilles. La première d'une longue liste...

2009

FC Barcelone – Manchester United : 2-0.
Un an plus tard, bis repetita. Manchester United est en finale de la Ligue des champions. Cette fois-ci, Barcelone se dresse devant l'ogre mancunien après avoir sorti Chelsea en demi-finale grâce au but mémorable d'Andrés Iniesta en toute fin de rencontre. Pour Cristiano Ronaldo, c'est l'occasion de gagner une deuxième C1 consécutive, ce qui n'a plus été réalisé, à ce moment-là, depuis le Milan d'Arrigo Sacchi en 1989 et 1990. Mais en 2009, le Barça de Pep Guardiola est bien trop fort. Samuel Eto'o, d'un enchaînement sompteux, puis Lionel Messi, de la tête sur un centre de Xavi, enterrent les espoirs de CR7, aligné en pointe au Stadio Olimpico de Rome. Après une saison compliquée, Ronaldo ne marque pas lors de cette finale, la seule qu'il a perdue à ce jour, et signera quelques semaines plus tard au Real Madrid pour 94 millions d'euros.

2014

Real Madrid – Atlético Madrid : 4-1 a.p.
Alors qu'il est arrivé en Espagne il y a déjà cinq ans, Cristiano Ronaldo connaît, face à l'Atlético Madrid, sa première finale de C1 avec les Merengue en 2014. Celle de la décima, un trophée que tous les supporters madrilènes attendent depuis des années, qui plus est face à l'ennemi juré. Pourtant, c'est l'Atlético qui prend l'avantage en début de rencontre. Diego Godin marque de la tête après un corner mal repoussé par la défense. Le reste du match sera un calvaire offensif pour le Real, qui bute sans cesse sur la muraille bâtie par Diego Simeone. Carlo Ancelotti et Zinédine Zidane, adjoint de l'Italien à l'époque, doivent s'en remettre à Sergio Ramos. À la 93e minute, le capitaine du Real et de la Roja marque un but inespéré sur corner et prolonge le plaisir de trente minutes. C'est à ce moment-là que le Real fait la différence, dans une prolongation où Bale, Marcelo et Cristiano Ronaldo marqueront tour à tour. 4-1 score final, décima et deuxième trophée européen pour CR7.

2016

Real Madrid – Atlético Madrid : 1-1 a.p., 5 t.a.b. à 3.
Deux ans après, le même derby. Et le même buteur aussi. Dès la 15e minute, Sergio Ramos ouvre le score. Le capitaine du Real sait se muer en joueur décisif, surtout que Ronaldo se fait plus discret qu'à l'accoutumée. Yannick Carrasco, qui jouait sous infiltration, marque le but du 1-1 et, comme la dernière fois, envoie les deux équipes en prolongation. Cette fois-ci, cette finale se jouera aux tirs au but. Loin de ses démons de 2008 et sa tentative ratée face à Chelsea, Cristiano Ronaldo peut, s'il marque, permettre au Real de remporter une nouvelle Ligue des champions. D'une frappe puissante, CR7 crucifie Jan Oblak à contre-pied et signera cette saison un doublé Ligue des champions-Euro.

2017

Juventus – Real Madrid : 1-4.
C'est sûrement la finale la plus aboutie de la carrière de Cristiano Ronaldo. D'une part avec le scénario, totalement à l'avantage des Merengue, net et sans bavure après le repos (4-1), de l'autre, car CR7 plante un doublé et assure presque un cinquième Ballon d'Or France Football. À la 20e minute, d'une attaque rapide sur le côté droit, Cristiano Ronaldo décale Dani Carvajal et vient se placer aux alentours du point de penalty. Son coéquipier espagnol lui remet en retrait : frappe croisée, 1-0. Le second est tout aussi fluide et somptueux. Peu après l'heure de jeu, c'est cette fois-ci Luka Modric qui se mue en passeur décisif. Décalé sur le long de la surface, le Croate centre au premier poteau. Ronaldo, par son sens du but et sa science de l'appel, a bien senti le coup pour conclure face à Gigi Buffon, impuissant. Le Real mène alors 3-1, avant un but de Marco Asensio en fin de rencontre, qui met un point final au chef d'œuvre. CR7 remporte sa quatrième Ligue des champions, la deuxième consécutive.
Réagissez à cet article
500 caractères max