(L'Equipe)
Ballon d'Or Féminin FF 2018

Deuxième du Ballon d'Or Féminin FF 2018, Pernille Harder a offert une belle résistance à Ada Hegerberg

Véritable machine à marquer, Pernille Harder se voit récompensée d'une très belle saison avec son club de Wolfsburg. Derrière l'intouchable Ada Hegerberg, elle n'a pas à rougir de ses performances.

Tout au long de l'année, Pernille Harder a tenu la dragée haute à l'inarrêtable Ada Hegerberg. Au vu de ses performances, sa deuxième place est amplement méritée. Avec Wolfsburg, elle a réussi le doublé Coupe-Championnat la saison passée, en terminant meilleure buteuse de la Frauen-Bundesliga avec 17 buts en 22 journées. A 26 ans, l'attaquante est un élément essentiel en club mais aussi en sélection du Danemark, dont elle est la capitaine. Portée par cette exceptionnelle saison 2017-2018 avec Wolfsburg, la joueuse a donc continué son impressionnante marche en avant en ce début de nouvel exercice. Elle a repris son fauteuil de meilleure buteuse actuelle du Championnat d'Allemagne (9 buts en 10 matches) et de la Ligue des champions (6 buts en 4 matches).

Lire : Une première historique pour Hegerberg

Arrivée à la seconde place de cette première édition du Ballon d'Or Féminin France Football, Pernille Harder poursuit son bras de fer avec Ada Hegerberg. Les deux buteuses se sont affrontées en finale de la dernière édition de la Ligue des champions féminine, le 24 mai 2018. L'une avec Wolfsburg, l'autre avec l'Olympique Lyonnais, et une finale qui s'est jouée en prolongation. Harder a ouvert le score pour le club allemand, mais l'OL a renversé la situation (4-1) avec notamment un but d'Hegerberg. Déjà battue par sa rivale à cette occasion, l'attaquante de 26 ans aura la possibilité de prendre sa revanche en mars prochain, lors d'un nouvel affrontement entre Wolfsburg et Lyon, en quarts de finale de la C1. Un rendez-vous déjà décisif pour le Ballon d'Or Féminin FF 2019 ?

Florent Le Marquis Follow @FLe_Marquis et Jérémy Docteur Follow @BackoTheDoc
Réagissez à cet article
500 caractères max