drogba (didier) (P. Lahalle/L'Equipe)
Trophées UNFP

Didier Drogba, trophée UNFP d'honneur : «J'ai donné deux, trois clés à Nicolas Pépé pour progresser»

Trophée UNFP d'honneur cette année, Didier Drogba s'est penché sur ses souvenirs, la saison de Kylian Mbappé ainsi que celle de son compatriote, Nicolas Pépé.

«Quels souvenirs gardez-vous des trophées UNFP ?
Beaucoup.... Le premier truc qui me vient, c'est quand j'étais au Mans. On était venus alors qu'on était en D2. Ca m'a permis de réaliser où j'avais mis les pieds et de me fixer des objectifs en me disant : «Il faut que je revienne ici». Ca a été un challenge. Se retrouver avec les meilleurs joueurs de Ligue 1 et du monde a été un booster dans ma carrière. Et puis, j'ai eu la chance d'être élu meilleur joueur en 2004. Ce ne sont que des bons souvenirs...
 
Comment jugez-vous la saison de Kylian Mbappé ?
C'est très facile. A son âge, il a déjà beaucoup gagné. Ce qui change, c'est qu'il a été décisif dans plus de 80% des cas. A vingt ans, il a un tel avenir devant lui... C'est beau ce qu'il fait. En tant qu'avant-centre, j'apprécie sa progression.
 
Quelles différences y a-t-il entre Didier Drogba joueur et Kylian Mbappé ?
Il est beaucoup plus fin. Plus rapide. Il a un jeu adapté à ce qu'il faut faire aujourd'hui. Il a une belle vision du jeu. Moi, j'aime le voir quand son équipe est en difficulté, quand il est obligé de réagir. Je me souviens du match à Lille où ils perdent 5-1. Je l'ai paradoxalement trouvé excellent. Il a joué des coups que j'aurais joués de la même manière. Entre attaquants, on se reconnaît.
 
Nicolas Pépé a lui aussi réalisé une superbe saison...
Grande grande grande saison... Venir d'Angers puis arriver à Lille et faire ça... Dans ses choix, il est bon. Il a de la chance de travailler avec quelqu'un comme Christophe Galtier. Il apprend beaucoup à ses côtés. J'ai été bluffé par sa capacité à accélérer, à changer de rythme dans les transitions défensives ou offensives. C'est très fort. Physiquement, c'est quelqu'un qui a de la bouteille et il est capable de répéter les efforts dans un espace-temps très réduit.
 
Il lui faut quoi pour progresser encore ?
On a déjà discuté et je lui ai donné deux, trois clés pour progresser encore (rires). Il va être tellement important à la CAN pour la Côte d'Ivoire.»
 
J.T.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :