BUENOS AIRES, ARGENTINA - SEPTIEMBRE 8: Diego Armando Maradona Director Tecnico de Gimnasia y Esgrima durante el entrenamiento previo al juego de la Fecha 6 de la Superliga 2019 de la Liga Argentina de Futbol en el Estadio Juan Carmelo Zerillo el 8 de Septiembre de 2019 en Buenos Aires, Argentina. (Foto: Gustavo Garello/JamMedia) (Gustava Garello/JAMMEDIA/PRESS/PRESSE SPORTS)
Argentine

Diego Maradona, l'éloge à l'exubérance

Diego Maradona avait redonné de l'espoir à Gimnasia La Plata, où il est entraîneur depuis le 5 septembre dernier. Un poste où il multiplie les situations insolites plus que les exploits sportifs.

L'aventure du Diego Maradona ne cesse de passionner les foules. Diva du foot, légende parmi les légendes, le Pibe de Oro interpelle autant qu'il crée la folie, la joie, l'amour. Lors de son arrivée au Bosque, l'antre du Gimnasia, 30 000 socios se réunissent pour saluer son arrivée... à l'entraînement. Pour se remémorer les exploits passés de l'idole, aussi. «Je pensais que mon coeur allait exploser quand je suis entré sur le terrain», confiait même Maradona himself dans une ambiance incandescente et très argentine. Et pour aller encore plus loin, les dirigeants ont tapé juste, en créant une deuxième mascotte à l'effigie de l'icône de l'Albiceleste. Dévoilée à l'occasion du match contre l'Union le 20 octobre dernier, celle-ci a généré des moqueries sur les réseaux sociaux. Peu importe, car l'ancienne star du ballon rond peut toujours compter sur sa célébrité, comme lorsque, assis sur un trône (!), ses hommes écrasent Rosario (4-0), offrant la plus grosse victoire du club à l'extérieur depuis 1996.

Objectif maintien

«La pression de son public lui pèse»
Diego le magicien, le fantasque mais également Diego le danseur. Après chaque victoire, le numéro 10 offre une danse à son équipe, dans le vestiaire. Exubérant et toujours à la limite, Maradona régale. Mais les résultats sont décevants. Les débuts sont en dents de scie. Trois défaites à la maison. D'ailleurs, le club est 24ème au classement des équipes qui reçoivent. «La pression de son public lui pèse», tranche un journal local. Après trois défaites inaugurales, Diego Maradona prend la décision de placer sept joueurs en réserve. Le match suivant, l'équipe en met quatre à Godoy Cruz (2-4), l'actuel dernier du classement. Coaching gagnant ? Les problèmes en défense persistent pourtant. «Inefficace devant le but, absence de replis et erreurs défensives», écrit La Capital, même si l'équipe de Maradona se déplace bien. 10 points de pris, 5e au classement à l'extérieur. Maradona opte pour un 4-4-2, mais ça patine, tant offensivement que défensivement. La Plata compte onze points de retard sur les trois premiers non-relégables et n'a plus que dix matches pour renverser la situation.
Les hinchas de Gimnasia s'enflamment pour l'arrivée de Maradona. (Gustava Garello/JAMMEDIA/PRESS/PRESSE SPORTS)
Les hinchas de Gimnasia s'enflamment pour l'arrivée de Maradona. (Gustava Garello/JAMMEDIA/PRESS/PRESSE SPORTS)

Mainmise sur le club

Diego, lui, n'a pas changé. «À tous ceux qui commencent à se renseigner pour devenir le prochain entraîneur de Gimnasia, qu'ils aillent bien tous se faire foutre», scande-t-il devant la presse, fou furieux. Il n'a rien perdu du folklore, mais a pourtant décidé de boucler les accès au club. Les entraînements sont fermés à la presse, l'entraîneur ne parle pas, pas plus que son assistant Sebastian Mendes. Les conférences de presse des joueurs ne sont plus organisées et les paroles sont rares. Seul le succès à Godoy Cruz a vu le Pibe de Oro s'exprimer. Étonnant de la part d'un homme qui aime être sous les feux des projecteurs, diront certains. L'objectif est maintenant de créer l'exploit avec un maintien inespéré. Diego Maradona est encore capable d'offrir des merveilles. - Q.G. et N.M.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :