Thomas Teye Partey of Atletico Madrid in action during the Spanish League, La Liga, football match played between Atletico de Madrid and CD Leganes at Wanda Metropolitano Stadium on January 26, 2020 in Madrid, Spain. (Presse Sport)
Angleterre

Dix choses à savoir sur Thomas Partey, le nouveau milieu de terrain d'Arsenal

Recruté pour 50 millions d'euros par Arsenal à la dernière minute du mercato, Thomas Partey est appelé à devenir le patron du milieu de terrain des Gunners. Plutôt méconnu malgré ses performances à l'Atlético, FF vous présente en 10 points tout ce qu'il faut savoir sur le Ghanéen.

Dans le viseur d'Arsenal depuis plusieurs mois
Si Thomas Partey s'est engagé avec Arsenal dans les tous derniers instants du mercato, le club londonien suivait la situation du Ghanéen depuis bien plus longtemps. À l'été 2019, alors qu'Unai Emery était sur le banc des Gunners, les dirigeants britanniques réfléchissaient déjà à la possibilité de faire venir le joueur de l'Atlético outre-Manche. Mais le coach espagnol aurait privilégié la venue d'un ailier droit selon les informations du Guardian. Quelques jours plus tard, Nicolas Pépé débarquait ainsi à Londres contre la somme de 80 millions d'euros.
 
Pas le premier choix des recruteurs
Aujourd'hui, Thomas Partey est un joueur remarqué et remarquable du football européen. Mais cela n'a pas toujours été le cas. Lorsqu'il a été repéré au Ghana dans sa ville natale d'Odumase Krobo, l'ancien de l'Atlético n'était que le second choix du recruteur présent sur place. «Il y avait un attaquant meilleur que moi, il marquait tous les buts de l'équipe mais ne voulait pas aller jouer en Europe», racontait-il à Marca en 2018. «L'agent est ensuite venu me voir et m'a questionné sur ce que je souhaitais faire dans la vie. Je lui ai répondu que je voulais réussir dans le football pour aider ma famille. Il est donc allé voir mon père pour lui demander la permission de m'emmener en Espagne pour un essai».
 
Son père s'est sacrifié pour sa réussite
Amoureux du ballon rond, Thomas Partey doit cette passion en grande partie à son père Jacob, lui aussi footballeur. S'entrainant avec lui jusqu'à ses 10 ans, l'international ghanéen est extrêmement reconnaissant des sacrifices qu'a fait son paternel pour lui permettre de vivre son rêve. Quand il a fallu payer pour envoyer Thomas en Espagne et lui acheter des équipements, Jacob n'a pas hésité à vendre des biens personnels. Une action qu'il a longtemps caché à son fils, de peur que ce dernier ne l'accepte pas.
 
L'Atlético n'était pas son premier club en Espagne
Débarqué du jour au lendemain en Espagne sans réellement savoir pour quelle équipe il allait jouer, Thomas Partey a d'abord fréquenté le CD Leganés en 2012. Placé dans le club de la banlieue de Madrid par son agent, le Ghanéen n'y a pourtant pas disputé un seul match. Après quelques entrainements avec les équipes de jeunes, l'Atlético le repère et l'engage, le Lega gardant toutefois 50% des droits sur le joueur. Ce n'est qu'en juillet 2017 que les Colchoneros ont acquis 40% de ces parts. Ainsi, quand Arsenal a racheté la clause libératoire de Partey, Leganés a touché un joli pactole de 5 millions d'euros, équivalant aux 10% des parts qu'il lui restait.
 
Steven Gerrard et Yaya Touré comme idoles
Milieu de terrain très complet, pouvant être efficace aussi bien en attaque qu'en défense, Thomas Partey tire certainement cette facette de son jeu de ses idoles dans le football, Steven Gerrard et Yaya Touré, comme il le révélait au quotidien espagnol AS en 2018 : «Quand j'étais petit, j'adorais Steven Gerrard. Il faisait des choses dont lui seul était capable et il avait une classe inégalable. J'aime aussi beaucoup ce que montre Yaya, sa façon de se déplacer sur un terrain est extraordinaire, il utilise à merveille toutes ses qualités. C'est mon modèle».
 
Deux prêts salvateurs
À son arrivée à l'Atlético Madrid, Thomas Partey a d'abord fréquenté les catégories de jeunes puis l'équipe réserve, avant d'être envoyé en prêt pendant deux saisons par les Colchoneros. En 2013-14, il a ainsi joué ses premières minutes chez les professionnels sous les couleurs de Majorque, alors en deuxième division espagnole. Avec les Bermellones, il devient vite incontournable prenant part à 37 rencontres de Championnat. L'année suivante, il découvre enfin la Liga avec Almeria. Le Ghanéen va alors exploser chez les Catalans. Malgré la relégation de son club, il participe à 31 matches et montre toute l'étendue de son talent, obligeant Diego Simeone à l'intégrer dans sa rotation dès son retour de prêt.
 
Polyvalent à souhait
Si Thomas Partey apparait aujourd'hui comme un milieu de terrain axial aux yeux de tous les observateurs, le Ghanéen a pourtant beaucoup bougé sur le terrain au début de son aventure à l'Atlético. Homme à tout faire de Simeone, l'ancien d'Almeria a souvent joué latéral droit pour pallier aux absences des spécialistes du poste qu'étaient Sime Vrsaljko et Juanfran. Très polyvalent, il a aussi dépanné en tant que défenseur central et milieu excentré.
 
Homme providentiel de Simeone
Depuis ses premières minutes passées sur un terrain avec le maillot des Colchoneros le 28 novembre 2015 contre l'Espanyol Barcelone, Thomas Partey était devenu un des piliers de Diego Simeone. Titulaire indiscutable depuis la saison 2017-18, le Ghanéen avait connu l'apogée de son passage à l'Atlético l'année suivante. Aux côtés de Rodri dans le milieu de terrain, il avait mené son équipe à la victoire en Supercoupe d'Europe, en marquant contre le Real Madrid (4-2 a.p.). Au total, Partey aura disputé 188 rencontres sous les ordres du Cholo, qui n'a jamais tari d'éloges à propos de son joueur, comme en conférence de presse en 2019 après une victoire 2-0 face au Lokomotiv Moscou : «Je pourrais dire tellement de choses à son sujet ... Il travaille dur et cela depuis des années, mais il n'est pas reconnu à sa juste valeur. Il est incroyable. S'il jouait dans un gros club anglais ou allemand, on en parlerait beaucoup plus».
 
Meilleur milieu de la Liga dans les duels
La statistique parle d'elle-même. Depuis le début de la saison 2017-18 jusqu'au 5 octobre 2020, Thomas Partey est le milieu de terrain à avoir évolué en Liga (avec au minimum 50 matches disputés sur la période) qui a le pourcentage de duels gagnés le plus important (61.4%). Dans un Championnat qui compte dans ses rangs des joueurs comme Casemiro, Sergio Busquets ou encore Wiliam Carvalho, cela prouve la valeur et la régularité du Ghanéen.
 
Incontournable en sélection avec le Ghana
Vice-capitaine des Black Stars avec André Ayew, Thomas Partey est un des piliers de la sélection ghanéenne. International depuis 2016 et un match de qualifications pour la Coupe d'Afrique des nations 2017 face l'île Maurice, le milieu de l'Atlético est peu à peu devenu indispensable. Comptant 26 sélections pour 9 buts inscrits, il a décroché à deux reprises le titre de meilleur joueur ghanéen de l'année en 2018 et 2019. Figurant parmi le onze-type de la CAF en 2018, il n'a pourtant pas réussi à porter son équipe vers la qualification à la Coupe du Monde la même année.

Benoît Desaint
Réagissez à cet article
500 caractères max
Pelao78 17 oct. à 9:43

Tres bon choix mais fallait pouvoir les sortir les 50M en ces temps de crise

ADS :