Payet (D.R)
Bleus

Equipe de France : la face cachée de Dimitri Payet (West Ham), l'un des 23 Bleus de Didier Deschamps à l'Euro 2016 (10/23)

Chaque jour, jusqu'au 10 juin, FF passe en revue les 23 de la liste de Deschamps pour vous faire découvrir un trait pas forcément connu d'un Bleu à travers le témoignage d'un proche. Place à Dimitri Payet, raconté par sa mère Michelle Payet.

«Depuis tout petit, il a toujours voulu être footballeur. Tous ses jeux tournaient autour du ballon, il savait tout juste marcher qu'il était déjà attiré par la balle. Il ne pouvait pas s'en empêcher. Il a été atteint du virus très tôt. Son père était un grand fan de football, il y jouait d'ailleurs. À son époque, il avait un bon niveau, mais il n'y avait pas les mêmes moyens que maintenant pour quitter La Réunion et aller en métropole. Il a évolué au niveau de l'île, c'était un vrai mordu.
Dimitri Payet, à l'époque à La Réunion, au club de l'AS Excelsior. (D.R)
Dimitri Payet, à l'époque à La Réunion, au club de l'AS Excelsior. (D.R)
Dimitri Payet (ici à gauche, avec le maillot rouge) lors de ses premières années de footballeur. (D.R)
Dimitri Payet (ici à gauche, avec le maillot rouge) lors de ses premières années de footballeur. (D.R)

«Il voulait devenir Thierry Henry plus tard»

À quatre ans, Dimitri voulait déjà aller s'inscrire au foot. À Saint-Philippe, là où il a grandi dans son enfance, on était tout proche d'un terrain. Mais comme il était trop petit pour avoir une licence, ça l'énervait. Je suis allée voir les dirigeants pour trouver une solution. Ils m'ont proposé de prendre une assurance pour qu'il puisse jouer à cet âge-là. Je me suis donc exécutée. Ça a duré comme ça jusqu'à l'âge de six ans. Vous n'imaginez même pas quelle grande joie c'était pour lui. Il n'était jamais fatigué, toujours en train de courir. Tout le temps, tout le temps. Une boule d'énergie.
Quand il regardait les matches à la télévision, ça ne manquait jamais, il disait qu'il voulait devenir Thierry Henry plus tard. Tout le temps ! Que ce soit pour les rencontres de l'équipe de France, d'Arsenal... Ça nous faisait beaucoup rire. Je n'aurais jamais imaginé le voir à ce niveau-là maintenant...»
Johan Tabau 
Réagissez à cet article
500 caractères max
charlyjo 14 juin à 19:25

Dimitri BRAVO encore La Réunion est fière de toi!!continue comme çà et Vive Les Bleus, Vive La France, Vive Dimitri Payet !

samx 1 juin à 8:42

Vivement que ca s'arrete vos face cacher c'est nul a souhait !!

voir toutes les réactions