Lucas Digne est suppléant avec les Bleus. (A.Mounic/L'Equipe)
Bleus

Équipe de France : le paradoxe Lucas Digne

Lucas Digne n'a pas été retenu pour la Coupe du monde alors qu'il a réalisé sa meilleure saison en Bleu.

Lucas Digne (24 ans) avait été, à l'automne, le meilleur arrière gauche que l'on ait vu en équipe de France depuis longtemps, au-delà des hauts et bas d'Évra. Cruel paradoxe : alors qu'il ne convainquait personne quand Deschamps le sélectionnait, en 2014 et 2016, il va rester à la maison au bout de la saison où il aura le plus montré en bleu, mais le moins joué en club, c'est vrai, puisqu'il était condamné à la transparence au Barça et à quelques miettes.

«Lucas a eu plus de temps de jeu sur les dernières sélections, c'est le côté positif, a justifié Deschamps. Mais depuis sa dernière sélection, avec le Barça, il n'a joué que deux fois quatre-vingt-dix minutes, dont une fois défenseur central. C'est donc un problème de rythme, et puis j'ai une option avec un profil différent, avec Lucas Hernandez.»

Digne aura quand même intérêt à continuer à manger des crudités et à s'entretenir un peu, le sélectionneur ayant annoncé qu'il avait jusqu'au 4 juin pour juger de la compétitivité de Benjamin Mendy. Quant à Lucas Hernandez, très bon avec l'Atlético en finale de la Ligue Europa mercredi face à l'OM (3-0), on peut aussi imaginer que dès son choix de la sélection française effectué, il avait une idée de ce qui pouvait lui arriver cet été.
Réagissez à cet article
500 caractères max