(F.Faugere/L'Equipe)
Bleus

Equipe de France : Les gagnants et les perdants du dernier rassemblement

Comme après chaque fin de rassemblement de l'équipe de France, France Football vous livre ses gagnants et ses perdants. Voici notre bulletin de cette session d'octobre.

Les gagnants

Olivier Giroud, dans la légende
Comment ne pas le nommer parmi les grands gagnants de ce rassemblement ? Certes, il n'a pas brillé face au Portugal et il est entré en fin de match contre la Croatie. Mais sa seule rencontre face à l'Ukraine suffit à lui assurer une place dans cette catégorie. En foulant la pelouse face aux hommes d'Andriy Chevtchenko, Olivier Giroud a rejoint le club très fermé des internationaux à 100 sélections ou plus dans l'histoire des Bleus. Mis à part l'avant-centre de Chelsea, ils ne sont que sept à avoir réaliser cet exploit. Mais l'ancien Montpelliérain ne s'est pas contenté de cela. En inscrivant un doublé, il a dépassé Michel Platini au classement des meilleurs buteurs de l'histoire de l'équipe de France. Avec 42 réalisations, il monte ainsi sur la deuxième marche du podium, neuf unités derrière Thierry Henry, et rentre encore un peu plus dans la légende.

Lire :
-Romain Giroud sur Olivier, son frère : «Quand on voit les chiffres, à un moment donné, qu'on n'aime ou qu'on n'aime pas, on dit chapeau l'artiste»
-Le Top 20 des meilleurs buteurs de l'histoire de l'équipe de France
-Les 100 matches de Giroud en équipe de France
 
Presnel Kimpembe, la confirmation
Rien ne peut arrêter Presnel Kimpembe en ce moment. Pas même Cristiano Ronaldo. Contre le Portugal, le défenseur français a réussi l'exploit de museler l'avant-centre de la Juventus grâce à une performance remarquable. Dans la lignée de ses prestations avec le Paris Saint-Germain en Ligue des champions, le natif de Beaumont-sur-Oise confirme qu'il est en train de passer un cap au niveau de la régularité. En concurrence avec Clément Lenglet pour une place de titulaire aux côtés de Raphael Varane, Kimpembe a marqué des points auprès de Didier Deschamps et pris de l'avance sur le Barcelonais.

Lire :
-Les notes de France-Portugal
Adrien Rabiot, retour sur du long terme ?
Didier Deschamps a envoyé un message à Adrien Rabiot durant ce rassemblement : d'abord, après son retour surprise de septembre, sa présence dans les 24 d'octobre confirmait bien les intentions du sélectionneur de le remettre dans le cycle équipe de France. Mieux encore, le milieu de terrain de la Juventus a disputé 164 minutes lors des deux matches les plus importants : 90 face au Portugal et 74 en Croatie. Avec une copie sans étincelle, puis une première période très bonne lors de la revanche de la finale de la Coupe du monde, avant de s'éteindre comme son équipe. Alors qu'on aurait pu l'imaginer revenir sur la pointe des pieds, Rabiot devient presque un titulaire en puissance, surtout au regard des prestations de ses concurrents du milieu.

Digne, concurrence très crédible
Au contraire du poste de latéral droit (voir ci-dessous), celui de latéral gauche est intéressant à suivre. Car à ce rythme, les questions vont devenir nombreuses pour Didier Deschamps en vue de l'Euro : qui choisir entre Lucas Hernandez, Lucas Digne et Ferland Mendy ? Si on parle souvent du Munichois et du Merengue, le joueur d'Everton est loin de se laisser abattre. Et il a prouvé à quel point il était un choix crédible pour son sélectionneur. Véritable soldat, prêt à aller au combat, qui s'est transformé en un magnifique passeur décisif sur le but du 2-1 en Croatie, l'ancien du LOSC a également été très actif et efficace face à l'Ukraine. Comme pour symboliser ses très bons états de services en Premier League.

Les perdants

Mbappé-Griezmann, des buts en trompe l'œil
Ils ont connu, à peu de choses près, le même rassemblement. Tous les deux remplaçants face à l'Ukraine, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann sont rentrés et ont trouvé le chemin des filets. Contre le Portugal, ils ont affiché de nombreuses difficultés, n'arrivant pas à influer sur la rencontre comme à leur habitude. Et face à la Croatie, ils ont certes permis à l'équipe de France de l'emporter, mais n'ont pas vraiment rassuré les observateurs. Loin de leurs standards, les deux leaders offensifs ont globalement inquiété. Pour Griezmann, c'est un mal récurrent depuis quelques mois, mais Mbappé n'avait jamais montré de telles faiblesses chez les Bleus. Dans le 4-4-2 losange de Didier Deschamps, le Parisien et le Barcelonais semblent ne pas trouver leurs marques. Même si les deux compères n'ont pas grand-chose à craindre pour leurs places, il va falloir montrer autre chose en novembre.
Kingsley Coman, ailier sans ailes
Six minutes face au Portugal, trente contre la Croatie. Tel est le temps de jeu de Kingsley Coman sur l'ensemble des rencontres internationales du mois d'octobre. Pour un joueur qui était devenu titulaire dans l'esprit de Didier Deschamps après ses bonnes prestations de septembre 2019 face à l'Albanie (4-1) et Andorre (3-0), c'est beaucoup trop peu. Jamais titulaire dans le 4-4-2 losange mis en place par le sélectionneur français, le champion d'Europe munichois, buteur en finale face au PSG, ne semble pas pouvoir s'intégrer dans un système sans joueur de côtés. Pur ailier, l'ancien Parisien pourrait ainsi se voir cantonné à un simple rôle de remplaçant si Deschamps persiste dans cette voie. Rien de très rassurant pour le Bavarois en vue de l'Euro.
 
Les latéraux droits français
Le problème est déjà présent depuis bien longtemps en équipe de France. Mais, là, cela a été criant : derrière Benjamin Pavard, plus que jamais indispensable désormais à cette équipe, c'est le désert ! Et le mal est devenu encore plus criant face à la Croatie, quand Ferland Mendy, arrière gauche de formation, a montré en l'espace d'une rencontre plus de garanties que la plupart des joueurs testés par Didier Deschamps à ce poste. L'actuel titulaire à gauche au Real Madrid pourrait-il ainsi en profiter pour devenir une vraie alternative ? En attendant l'arrivée de Nordi Mukiele au prochain rassemblement ?
Un losange pas vraiment au carré
Après le 3-5-2 entrevu lors du dernier rassemblement, Didier Deschamps a testé un nouveau système lors des trois dernières rencontres : le 4-4-2 losange. Et c'est peu dire que l'expérience n'a pas vraiment été concluante. Certes, les résultats sont là, mais l'équipe de France a affiché une pauvreté dans le jeu encore plus inquiétante qu'à l'accoutumée. Comme expliqué ci-dessus, le coach français ne met pas dans les meilleures dispositions Antoine Griezmann en surchargeant l'axe, et se prive des qualités de vitesse de Kylian Mbappé et Kingsley Coman en n'utilisant pas les ailes. Seuls responsables de l'animation sur les côtés, les latéraux, qui ne sont pas vraiment le point fort des Bleus. Simple test ou véritable solution long terme, l'avenir nous le dira. Mais le public français n'a pas vraiment l'envie d'assister aux mêmes types de rencontres que celles qu'il vient de vivre...
Réagissez à cet article
500 caractères max
ghys59 15 oct. à 20:52

Rabiot est nul. Il ne sert à rien, ralentit le jeu et est à l'ouest tactiquement. Il n'apporte rien, aucun décalage, et aucune transition. Mais, c'est le chouchou des rédactions de l'Equipe et France Football. Pas touche à l'âne bâté.

ghys59 15 oct. à 20:49

Rabiot est nul. Il ne sert à rien, sinon à ralentir le jeu. tactiquement, il est à l'ouest et techniquement, il n'apporte rien. C'est un âne.

armellasebastien 15 oct. à 18:17

Digne est un sérieux client , sa saison dernière avec Everton (meilleur joueur du Club de l'année) et celle qui recommence sont là pour le montrer

RensenbrinkRIP 15 oct. à 12:20

Rappelons nous Carlos Bianchi et Delio Onnis: transparents dans le jeu mais des buts à tire-larigot. C’est ce qu’ont fait Griezmann et Mbappé hier. Cela me convient surtout qu’ils vont bien rejouer rapidement. Vous devriez plutôt insister sur le fait que Mbappé vient déjà de dépasser Rocheteau et rattraper Ribéry au nombre de buts en EDF. Un chiffre qui doit faire peur aux détracteurs de Mbappé: 0.42. C’est son ratio de buts par match en EDF. C’est meilleur que Thierry Henry.

rom0906 15 oct. à 9:29

Tolisso est en dessous des autres milieux, selon moi.

voir toutes les réactions
ADS :