aouar (houssem) (V. Michel/L'Equipe)
Bleus

Equipe de France : nos gagnants et nos perdants de la liste de Didier Deschamps

Comme après chaque liste de Didier Deschamps, FF dresse ses gagnants et ses perdants. Voici nos choix.

Les gagnants

Camavinga n'était pas une étoile filante
Non, la convocation d'Eduardo Camavinga lors du précédent rassemblement ainsi que sa première sélection, face à la Croatie (4-2), n'était pas uniquement la conséquence des nombreuses absences. Entré en jeu à 63e, le milieu de terrain de Rennes avait su se montrer à son avantage face aux vice-champions du monde. Mais il avait surtout séduit le sélectionneur de part son attitude au sein du groupe. Si ses prestations avec le club breton n'ont pas été époustouflantes depuis, Deschamps a tout de même choisi de le retenir de nouveau. Une façon de l'intégrer en douceur chez les Bleus dans l'optique de préparer au mieux son avenir en sélection. En l'absence de fausse note, le chemin semble déjà déjà tout tracé pour le numéro 10 rennais.

Aouar, enfin ?
Houssem Aouar aurait pu connaître sa première sélection il y un mois. Seulement, le Covis-19 était passé par là. Testé positif juste avant la rencontre face à la Suède (1-0), le milieu de terrain lyonnais avait dû déclarer forfait. Sans briller avec l'Olympique Lyonnais -à l'image de sa formation-, le milieu offensif de 22 ans figure toutefois dans le groupe France et pourra prétendre accrocher une première cape qui lui tendait pourtant les bras début septembre. Son Final 8 de haut niveau méritait d'être récompensé. Très proche de rejoindre Arsenal, Aouar pourrait voir son transfert se concrétiser avant la fermeture du marché. Et ainsi arriver dans des conditions optimales pour ce rassemblement.

Digne se joue de la concurrence
Actuel leader de la Premier League avec Everton, Lucas Digne n'est pas étranger au solide début de saison des Toffes. Et cela n'a pas échappé à Deschamps. Alors que le sélectionneur aurait pu faire appel à Ferland Mendy, pourtant performant avec le Real Madrid et titulaire contre la Croatie, ou Benjamin Mendy (Manchester City), DD a fait son choix. C'est en effet l'ancien Parisien qui a été retenu au poste de latéral gauche en compagnie de l'indéboulonnable Lucas Hernandez. «Il en faut 24. C'est des choix. Le pour, le contre, et à un moment c'est ma responsabilité de trancher», s'est ainsi justifié Deschamps lors de la conférence de prese. Digne ne pourra qu'apprécier la décision du sélectionneur.

Les perdants

Moussa Sissoko
Celui qui fut un temps le talisman de Deschamps sait à quoi s'en tenir aujourd'hui. Sans blessures ou cas de coronavirus au milieu de terrain, il n'a que peu de chances de figurer sur la liste des Bleus. Présent lors du dernier rassemblement à la fin de l'été, Sissoko ne sera pas de ce stage automnal. Les retours de Pogba, indéboulonnable, et de Tolisso, plus jeune, ont condamné le joueur de Tottenham. Il lui faudra rester à l'affût.
Ferland Mendy
Appelé fin août aux côtés de deux autres latéraux gauche, Mendy n'a cette fois pas été retenu par le sélectionneur. Le joueur du Real est victime du retour de Pavard, qui vient reprendre sa place côté droit devant Dubois. L'ancien Lyonnais sait donc qu'il passe derrière Hernandez et Digne dans la hiérarchie à gauche. Il faudra enchaîner les bonnes performances avec les Merengues pour espérer déloger le joueur d'Everton.
Jonathan Ikoné
Lui aussi était dans le groupe début septembre sans être rappelé. Moins performant avec le LOSC sur ce dernier mois, il a perdu sa place de titulaire lors des deux dernières journées de Ligue 1. Trop insuffisant pour un joueur qui n'avait de toute façon pas disputé une seule minute de jeu lors des matchs contre la Suède et la Croatie. Dans un groupe France aussi dense et très riche sur les postes offensifs, le Lillois devra déjà montrer beaucoup plus au sein de son club. A condition de jouer...

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
handsup94 1 oct. à 18:00

Aouar à Arsenal ???????????? pk pas Messi a Metz ?

ADS :