Soccer Football - La Liga Santander - Getafe v FC Barcelona - Coliseum Alfonso Perez, Getafe, Spain - October 17, 2020  FC Barcelona's Antoine Griezmann walks off REUTERS/Juan Medina (Reuters)
Espagne - 6e journée

Espagne : Le FC Barcelone tombe à Getafe !

Après la défaite surprise du Real Madrid sur sa pelouse face à Cadix, le FC Barcelone n'a pas fait mieux ce samedi soir : un but de Jaime Mata sur un penalty concédé par Frenkie de Jong a permis à Getafe de l'emporter (1-0). Premier revers de la saison pour les Catalans qui manquent l'occasion de revenir sur la tête du classement.

Dans un match qui a vu le Barça se faire piéger à Getafe (0-1), Ousmane Dembélé a livré une prestation frustrante pour son retour. De son côté, Antoine Griezmann a encore déçu. Titulaires, les deux Français n'ont pas donné raison à Ronald Koeman. L'ancien Rennais a connu sa première titularisation en Liga depuis un match contre Leganés, le 23 novembre 2019. Une absence de onze mois au cours de laquelle un certain Ansu Fati a crevé l'écran au sein de l'attaque des Blaugrana. Point positif : l'international français a affiché une bonne forme physique. En jambes, il a pu profiter de sa capacité d'accélération dès ses premières prises de balles. En revanche, Dembélé traîne toujours ses défauts les plus frustrants. Trop désinvolte sur des passes simples (12e), il a aussi perdu plusieurs ballons bêtement comme sur une conduite de balle trop longue (27e). Dommage, car la défense adverse a souvent été sur le reculoir lorsqu'il est arrivé à prendre de la vitesse balle au pied. Sans cette imprécision, nul doute que l'ailier aurait été à l'origine de plus d'occasions pour les Catalans. À la demi-heure de jeu, son accélération côté gauche était à l'origine d'une opportunité en or pour Griezmann. De façon incompréhensible, il est de plus en plus rentré dans l'axe alors que ses débordements écartaient le bloc de Getafe. Dans cet embouteillage, il a souvent fait la touche de trop avant de perdre le ballon (48e). Il a cédé sa place après une heure de jeu très frustrante. Ansu Fati peut dormir tranquille.

Griezmann, l'éclaircie se fait toujours attendre

Les rencontres se suivent et se ressemblent pour Antoine Griezmann à Barcelone. Après son petit échange dans la presse avec Koeman quant à son positionnement, le Français n'a certainement pas convaincu son coach ce samedi. Alors que Dembélé a au moins eu le mérite de tenter des choses devant, l'ancien Colchonero a encore une fois erré sur la pelouse. Très peu actif, il n'a quasiment pas été trouvé par ses coéquipiers, Lionel Messi et Pedri en tête. Si Sergi Roberto est parvenu à le toucher dans la surface, il s'est montré maladroit et a perdu le ballon (14e). Ses quelques ballons ont été joués sans prise de risque aucune, donnés latéralement ou vers l'arrière au premier coéquipier disponible. Incapable d'écarter la défense adverse sur le flanc droit, il a persisté à se positionner dans l'axe. Ou plutôt à marcher sur les pieds de Messi et Pedri. On a pensé qu'il allait stopper le mauvais sort lorsqu'il s'est retrouvé complètement seul face à Soria. Mais sa frappe s'est largement envolée dans les tribunes (30e). Cet énorme raté a scellé le sort de sa rencontre. Complètement invisible par la suite, il a quitté la pelouse comme un joueur lambda à dix minutes de la fin. Comme l'impression qu'il a perdu sa magie. Malgré tout, son coach semble continuer à croire en lui...
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 18 oct. à 9:11

(2) Messi est un habitué de ces manoeuvres quand il a quelqu’un dans le nez. Il n’y a que se pencher sur le sort qu’il a réservé a Icardi en equipe nationale. J’entend ici et là qu’a ce niveau c'est a Griezmann de s’imposer et que la situation révèle un manque de caractère de sa part. Quelle preuve de mauvaise foi ! Tout le monde sera d’accord pour dire que si un joueur a du caractère, c’est bien Ibrahimovitch. A-t-il réussi au Barca ?

Gauchos 18 oct. à 8:54

(1) Si Griezmann n’accepte pas le fait que tant que Messi sera là, il ne pourra pas exprimer son football correctement, il se perdra psychologiquement et footballistiquement. Démonstration : Koemann pense que Messi va partir et il promet à Griezmann de le faire jouer dans l'axe. Messi reste et voilà Koemann qui pense que son meilleur poste est d’etre excentré au point d’installer Coutinho en 10. Coutinho se blesse ? Koemann installe Pedri et laisse Grizou excentré ...

RensenbrinkRIP 18 oct. à 1:47

Bon grizou, je te propose un nouveau club où tu seras heureux: ton club formateur de la Réal Sociedad. Tu imagines l’association avec David Silva, l’intelligent Oyarzabal (qui a étudié à une université de Bilbao) et Illarramendi (quand il va revenir)? Tu pourrais même gagner la Copa del Rey 2020 (avec cette finale contre Bilbao que tout le pays basque attend) et pourquoi pas la Liga 2021 (as-tu vu comme le Réal et le Barça sont faibles?).

ADS :