Ronaldo et Benzema (L'Equipe)
La question qui fâche

Et si le Real Madrid, auteur du doublé Liga-Ligue des champions en 2016-17, ne gagnait aucun titre en fin de saison 2017-18 ?

Après un fabuleux doublé Liga-Ligue des champions, le Real Madrid a bien remporté la Supercoupe d'Europe et la Super Coupe d'Espagne l'été dernier, mais il parait à la peine cet automne. Terminera-t-il la saison sans rien gagner cette fois ?

La saison passée a été splendide et couronnée par un fabuleux doublé Liga-Ligue des champions. Une première depuis cinquante-neuf ans. Déjà lauréat la saison précédente face à l'Atletico de Madrid, le Real Madrid décrochait, le 3 juin dernier à Cardiff, une seconde C1 de rang face à la Juventus (4-1), un exploit inédit depuis le Milan en 1989-1990. Deux semaines auparavant, les Merengue avaient été sacrés champions d'Espagne pour la 33e fois de leur histoire, la première depuis 2012. Tout cela parait désormais bien loin.

Sur la lancée d'une fin de saison mémorable, l'exercice 2017-18 a idéalement débuté avec deux autres titres en août : la Supercoupe d'Europe (2-1 contre Manchester United) et la Super Coupe d'Espagne (3-1 et 2-0 face au FC Barcelone). Si l'ouverture de la Liga s'est avérée du même tonneau (3-0 contre La Corogne), la machine madrilène s'est ensuite quelque peu grippée. Deux nuls concédés à domicile devant Valence (2-2) et Levante (1-1) puis un revers étonnant devant le Betis Séville (1-2), le 20 septembre, là encore dans le cratère de Santiago-Bernabeu, décidément moins imprenable cette saison.

Des joueurs qui ont peut-être moins «faim»

Et, si le Real Madrid s'est bien imposé à sept reprises (mais face à aucun adversaire d'envergure), il s'est encore incliné devant le "petit" Gérone (1-2), fin octobre. Après le nul sans saveur sur le terrain du voisin madrilène de l'Atletico, samedi (0-0), les hommes de Zinédine Zidane pointent ainsi déjà à dix longueurs du Barça, leader sept unités devant Valence. Le tout, après seulement douze journées de Championnat. Composé d'éléments qui ont peut-être moins "faim" après avoir quasiment tout raflé dans un univers exigeant, le Real souffre également de l'efficacité en berne de Cristiano Ronaldo et Karim Benzema (un but chacun en Liga).

Si l'attaquant portugais se montre à la hauteur en Ligue des champions (six réalisations, meilleur buteur), la Maison Blanche ne peut pas en dire autant dans la compétition. Battu à Wembley (0-3) par Tottenham qui avait déjà récolté auparavant le nul à Bernabeu (1-1), le Real occupe la deuxième place du groupe H à trois points des Anglais,et pourrait donc écoper d'un huitième de finale piégeux contre un premier de poule comme Manchester City ou le PSG. Zidane n'est pas du tout remis en question et cela est loin d'être l'affolement dans la capitale ibérique, mais la situation peut interpeller.

Morata, James Rodriguez et Pepe n'ont pas été remplacés

Les Madrilènes, qui ont notamment déploré les blessures de Bale et Carvajal, la suspension de cinq matches de Ronaldo après son expulsion au match aller de la Super Coupe espagnole, semblent souffrir aussi des départs de Morata, James Rodriguez et Pepe. Trois solides éléments remplaçants qui apportaient leur hargne lors de leurs entrées et qui n'ont pas été remplacés au mercato (arrivées de jeunes éléments prometteurs comme Ceballos ou Borja Mayoral). Alors, évidemment, quand les rencontres qui comptent vont survenir à partir de février, le Real Madrid, Ronaldo en tête, saura peut-être encore se surpasser et atteindre un très haut niveau. En attendant, il en est éloigné. Alors, le Real Madrid ne décrochera-t-il aucun titre en fin de saison ?

Emmanuel Langellier

Le Real Madrid fera-t-il chou blanc et ne remportera-t-il aucun titre en fin d'exercice 2017-18 ?

Réagissez à cet article
500 caractères max
oskare68 19 nov. à 20:43

Zidane a du souci a se faire