USA

États-Unis : les joueurs de San Diego Loyal quittent le terrain après des insultes homophobes

Outrés par les propos homophobes tenus par un adversaire envers leur joueur Collin Martin, qui a révélé son homosexualité, les joueurs de San Diego Loyal (D2 américaine) ont tous quitté le terrain à la mi-temps du match de jeudi soir contre Phoenix Rising.

L'équipe de USL Championship (D2 américaine) San Diego Loyal a fait jeudi soir un geste fort lors du match qui l'opposait à Phoenix Rising. Alors que son milieu Collin Martin, qui a révélé son homosexualité, a été victime d'insultes homophobes de la part d'un adversaire, ses coéquipiers ont décidé de quitter le terrain et de ne pas disputer la seconde période pour faire part de leur désapprobation. À ce moment du match, les joueurs de Landon Donovan, l'ancien milieu offensif international (157 sélections, 57 buts) menaient (3-1).
Il y a une semaine, le 25 septembre, le club avait annoncé qu'il renonçait au point glané à l'issue du match contre Los Angeles Galaxy II (1-1) durant lequel que des propos racistes avaient été prononcés à l'encontre de leur défenseur Elijah Martin.
Dans un message vidéo posté sur le compte Twitter de San Diego Loyal, Landon Donovan a livré sa version des faits et expliqué pourquoi ces joueurs avaient refusé de reprendre le match contre LA Galaxy II. « La semaine dernière nous aurions dû faire quelque chose au moment où Elijah a reçu des insultes racistes, déclare l'ancien joueur. C'est notre regret. On aurait dû faire quelque chose. »
« Je sais combien cela a été dur pour eux de retourner sur le terrain après tout ce qui s'est passé il y a une semaine »
Donovan raconte que Collin Martin, qui a reçu un carton rouge après que l'arbitre a pensé qu'il l'insultait, est allé voir le 4e arbitre à la mi-temps pour se plaindre d'insultes homophobes venant de l'international jamaïcain Junior Flemmings. Ce dernier l'aurait insulté de « Bati Boy » que Martin traduit par « tapette » dans un message posté sur son compte Instagram. « Quand j'ai entendu cela, j'ai perdu mon sang-froid car je sais ce que cette équipe a traversé, je sais combien cela a été dur pour eux de retourner sur le terrain ce soir après tout ce qui s'est passé il y a une semaine, cela arrive encore une semaine plus tard, ajoute Donovan. Cela m'a dévasté. »
Durant la pause, les membres de San Diego Loyal ont décidé de ne pas reprendre la partie si l'auteur des propos racistes n'était pas expulsé par l'arbitre ou remplacé par son entraîneur. Au retour des vestiaires, l'entraîneur de San Diego Loyal demande à l'arbitre d'expulser Junior Flemmings. L'arbitre répond alors au coach qu'il a entendu les propos mais que, ne les ayant pas compris, il ne peut pas sanctionner le joueur. Donovan se tourne donc vers l'entraîneur de Flemming qui refuse également de sortir l'attaquant. « Mes joueurs savaient que leur place en play-offs était en jeu mais ils ont dit que ce n'était pas grave, qu'il y avait des choses plus graves dans la vie et ils doivent se battre pour ce en quoi ils croient, a ajouté Donovan. On a pris la décision de quitter le terrain. Je suis fier de ce club dont je fais partie. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
Daghe.Monaco 2 oct. à 12:52

allez la semaine prochaine ils mettront leur sgeg par terre en guise de contestation

ADS :