11/05/2006 Arsenal Football Club training. Thierry Henry and Cesc Fabregas. Photo: Mark Leech / Offside (L'Equipe)
Transferts

Fabregas-Henry, histoire d'une relation de confiance qui dure depuis les années Arsenal

Seize ans après leurs premiers matches ensemble à Arsenal, Thierry Henry et Cesc Fabregas se retrouvent à Monaco. De par leurs carrières internationales, leur parcours chez les Gunners puis à Barcelone, les deux hommes entretiennent une relation particulière.

Les débuts de Fabregas aux côtés d'Henry

Si Cesc Fabregas a débuté sa carrière avec l'équipe première d'Arsenal lors de la saison 2003-04, il n'a disputé que quelques matches en Cup, donc sans l'attaquant français. Il faudra attendre le Community Shield à l'aube de la saison 2004-05 pour voir les deux joueurs évoluer ensemble. L'Espagnol profite alors d'une blessure de Patrick Vieira pour s'installer dans l'équipe, invincible la saison passée avec les Bergkamp, Ljungberg et autres Gilberto Silva.

Lire :
-Fabregas à Monaco, c'est officiel
-La carrière de Fabregas en dix dates
-Quel est le niveau actuel de Fabregas ?

Quand Henry joue le capitaine

Après le départ de Patrick Vieira à la Juventus en 2005, Thierry Henry a hérité du brassard de capitaine. Et est devenu - s'il ne l'était pas déjà - une figure pour les jeunes joueurs d'Arsenal comme Fabregas, à la fois exigeant et proche avec ses coéquipiers, en atteste cet échange sympa après une victoire face à Liverpool en 2006 (2-1). Un journaliste demande à Fabregas s'il y avait faute sur lui sur le but de Liverpool, et Henry, juste à côté, murmure à l'Espagnol : «Say yes.»

Finale perdue et passation de pouvoir

Au terme de la saison 2005-06, Arsenal affronte le FC Barcelone en finale de Ligue des champions. Fabregas et Henry sont tous les deux titulaires, mais les Gunners laisseront s'échapper le Graal en fin de match. Le Français disputera une saison de plus avant de s'en aller chez les Catalans, tandis que Fabregas héritera du brassard de capitaine d'Henry - entre temps passé par le bras de William Gallas - lors de la saison 2008-09.
Henry et Fabregas reçoivent leurs médailles au terme de la finale de Ligue des champions perdue en 2006. Pour le Français, c'est le début de la fin à Arsenal. (LAHALLE/L'Equipe)
Henry et Fabregas reçoivent leurs médailles au terme de la finale de Ligue des champions perdue en 2006. Pour le Français, c'est le début de la fin à Arsenal. (LAHALLE/L'Equipe)

Des contacts réguliers

Même après le départ d'Henry à Barcelone, les deux hommes sont restés en contact, comme l'avouait Fabregas au Telegraph en 2008 : «Thierry, que dire de lui ? Il était le meilleur joueur du monde quand il était ici (à Arsenal, NDLR). Je lui parle toujours au téléphone donc je lui demanderai conseil (sur le rôle de capitaine, NDLR).» Leurs trajectoires se frôleront quelques années plus tard, lorsque Fabregas signera au Barça. Henry, lui, a quitté les Blaugranas un an plus tôt pour rallier New York.

Ballon d'Or, avantage... Fabregas !

Les deux joueurs se sont retrouvés à plusieurs reprises dans le classement du Ballon d'Or. En 2006, lorsqu'Henry termine troisième, Fabregas fait parti des sélectionnés mais ne fera pas partie du classement des 30 finalistes. Les deux noms apparaîtront dans les 30 en 2007 et 2009. Et Fabregas aura à chaque fois une longueur d'avance sur le Français (Fabregas 8e et Henry 19e en 2007 ; Fabregas 12e et Henry 15e en 2009).

Internationaux reconnus

Tous les deux centurions avec leurs sélections respectives (123 capes pour Henry, 110 pour Fabregas), l'Espagnol et le Français ont une très grande expérience du niveau international. Ils se sont d'ailleurs croisés à plusieurs reprises, en amical mais aussi lors du 8e de finale de la Coupe du monde 2006 (victoire 3-1 des Bleus).
A Monaco, nul doute que Fabregas deviendra rapidement le relais d'Henry sur le terrain. Son expérience internationale parle pour lui. (PAPON/L'Equipe)
A Monaco, nul doute que Fabregas deviendra rapidement le relais d'Henry sur le terrain. Son expérience internationale parle pour lui. (PAPON/L'Equipe)

Un agent en commun

Thierry Henry et Cesc Fabregas partagent également le même agent, Darren Dein. Avocat et fils de David Dein, l'ancien vice-président d'Arsenal et proche d'Arsène Wenger, l'intéressé a géré bon nombre d'anciens joueurs d'Arsenal : Clichy, Song, Flamini... Dein, qui a mené les négociations avec la direction de Monaco, est réputé dur en affaire. Ses exigences lors des tractations pour placer Thierry Henry sur le banc de Bordeaux avaient à l'époque refroidi les dirigeants girondins.
Antonin Deslandes
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :