Championnat des étoiles
4 Live acheter
Fabrice Vandeputte et Cédric Hengbart. (Instagram de Caen)
Ligue 2 - Caen

Fabrice Vandeputte (Caen) : « Rester en L2 et améliorer l'équipe »

Au lendemain de la mise à l'écart de Pascal Dupraz, le président caennais Olivier Pickeu et le successeur de Dupraz, Fabrice Vandeputte, se sont exprimés.

Après le communiqué diffusé mardi soir par le SM Caen pour annoncer la mise à l'écart de l'entraîneur Pascal Dupraz et le choix de la solution interne en la personne de Fabrice Vandeputte (51 ans) pour terminer la saison, le président exécutif de Caen Olivier Pickeu et Vandeputte se sont exprimés ce mercredi.

« Finir la saison avec une énergie différente »

Pickeu est notamment revenu sur l'éviction de Dupraz, alors que Caen occupe la 14e place de L2 à huit journées de la fin, avec cinq points d'avance sur la zone rouge et une série de cinq matches sans succès en cours : « J'ai vu Pascal hier (mardi) soir sur les coups de 20 heures pour lui annoncer la décision qui était prise, pas simple vous l'imaginez bien, peut-on apprendre dans une vidéo sur footnormand. Nous avons pris, j'ai pris la décision d'arrêter notre collaboration et à travers cette décision, d'envoyer un message fort au club, aux joueurs. J'espérais de cette relation (avec Dupraz) qu'elle puisse durer, et on n'était pas malheureusement dans cette synergie. Il fallait prendre une décision, soit maintenant, soit en fin de saison.

lire aussi

Calendrier et résultats de la Ligue 2
Je pense qu'il l'a bien compris, il souhaite le meilleur au club, c'est ce qu'il m'a dit en partant, et je lui souhaite le meilleur également. On veut finir la saison avec une énergie différente, voir à l'oeuvre les éducateurs en interne et leur capacité à reprendre une situation complexe, et donc voir Fabrice (Vandeputte) dans cette situation en l'installant dans les meilleures dispositions. Je lui donne toute ma confiance et il sera temps après de discuter de contrat (Vandeputte arrive en fin de contrat en juin) et de l'aligner au moment où ça me paraîtra le plus opportun. »

« Une mission de huit matches »

Vandeputte, ex-formateur à Sochaux qui entraînait la réserve et ne possède pas encore le BEPF, se retrouve pour la première fois dans la peau d'un numéro un. « Mon sentiment, c'est que je ne devrais pas être là, peut-on lire sur Ouest France. Pour diverses raisons, parce qu'il y a eu un travail fait par Pascal Dupraz et qu'on l'a tous aidé dans ce travail depuis un an et demi. Ce n'était pas une volonté de ma part que de prendre sa place, on était là pour aider le club dans une situation difficile. Je voulais le dire à tout le monde, et c'est important car Pascal est quelqu'un que je respecte beaucoup. Maintenant, on m'a proposé une mission de huit matches, non pas pour sauver le club mais pour rester en Ligue 2, et je l'ai acceptée. Je sais que la tâche est difficile, médiatisée, mais je suis très endurant psychologiquement, très déterminé à réussir cette mission pour le club, pour les supporters, pour toute la région. »
L'objectif est clair : « Rester en Ligue 2 et améliorer l'équipe. J'attends de mes joueurs beaucoup d'humilité, de travail et d'ambition, ajoute-t-il. Mais je veux aussi qu'ils prennent beaucoup de plaisir. Je connais pratiquement tous les joueurs mais la trêve internationale va me permettre de découvrir tout le monde jusqu'à l'arrivée des internationaux. À partir de ce moment-là, il y aura des choix forts à effectuer. Mais pour l'instant, je suis dans une période d'observation pour savoir sur qui je peux compter et comment on va jouer. » Il fera ses débuts contre Pau le 3 avril (31e journée de L2).
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :