Bordeaux's French forward Gaetan Laborde (2nd R) celebrates with teammates after scoring a goal  during the French L1 footbal match between Bordeaux and Saint-Etienne on August 13, 2016 at the Matmut Stadium in Bordeaux southwestern France.  AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH / AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH (AFP)
Ligue 1-1re journée

Face à Saint-Etienne, Les Girondins de Bordeaux de Jocelyn Gourvennec lancent bien leur championnat (3-2)

Malgré quelques absents au coup d'envoi (Menez, Toulalan ou Sertic), les Girondins de Bordeaux se sont offerts un succès important face à l'AS Saint-Etienne (3-2). Jusqu'au dernier quart d'heure, les Bordelais ont même réalisé une très belle partie et montré de gros points forts.

Laborde a saisi sa chance

Titularisé à la pointe de l'attaque bordelaise au côté de Diego Rolan, Gaëtan Laborde a réalisé un match plein. De retour de son prêt à Clermont, le jeune attaquant de 22 ans a montré tout son sens du jeu et ses qualités de remiseur. Auteur du premier but bordelais de la tête, il a ensuite offert deux caviars à ses partenaires. A la 31e, Malcom n'avais pas profité pleinement de son offrande et avait buté sur Ruffier. Juste avant l'heure de jeu, Diego Rolan a, lui, réussi à scorer après un ballon parfait de Laborde. Pour sa deuxième en Ligue 1, Laborde a rendu une très belle copie. Avec un but et une passe décisive à son actif, il a aussi montré clairement à Gourvennec sa faculté à évoluer avec un autre attaquant. De bonne augure alors que le nouveau technicien girondin souhaite absolument évoluer en 4-4-2.

À Bordeaux, les coups de pieds arrêtés ont été bien bossés

À chacun des coup-francs ou corners obtenus par les Girondins, un frisson est passé dans la défense stéphanoise. À la 13e minute de jeu, Gaetan Laborde a d'ailleurs ouvert le score sur une phase arrêtée grâce à une tête bien placée. Par la suite, le danger a été systématique grâce notamment à la présence de Pallois dans la surface. À chaque fois, les Stéphanois ont manqué soit de vigilance soit de puissance athlétique dans la surface. Comme si cela ne suffisait pas, Malcom s'est fendu d'un coup-franc direct absolument sublime à la 72e minute de jeu. À 25 mètres de la cage de Stéphane Ruffier, le brésilien a parfaitement enroulé pour trouver le petit filet. Imparable.

Pourtant, Saint-Etienne a bien démarré

Sur l'ensemble de la partie, le succès du club au scapulaire est absolument mérité. Pourtant, le premier quart d'heure ne préjugeait pas forcément d'un scénario à l'avantage des locaux. Les accélérations d'un Hamouma retrouvé du côté des verts ont fait mal. Comme la présence d'un Robert Beric mobile en début de partie. Les dribbles de Tannane ont aussi souvent fait mouche. Le milieu offensif stéphanois a même pu armer quelques frappes pour tenter d'inquiéter Prior. Repartis de l'avant en fin de partie, les hommes de Christophe Galtier se sont créées de nouvelles occasions et ont logiquement trouvé la faille pour réduire l'écart par Hamouma à la 81e. Soderlund se chargeait ensuite de ramener la marque à 3-2 dans la dernière minute du temps réglementaire. Trop tard. Le mal était déjà fait.
Nicolas Comelli
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :