bartomeu (josep maria) messi (lionel) (B.Papon/L'Equipe)

Faut-il commencer à s'inquiéter pour l'avenir du FC Barcelone ?

De nombreuses incertitudes au niveau sportif. Toujours plus de tensions en interne autour de Josep Bartomeu. Lionel Messi qui n'est pas éternel. Comme l'impression que le Barça traverse plus qu'une crise. C'en est à se demander si c'est son futur plus ou moins proche qui pourrait être menacé.

Pour un club comme le Barça, la liste suivante est alarmante : un entraîneur viré en cours de saison (Ernesto Valverde remplacé par Quique Setien). Les critiques et la passe d'armes entre Lionel Messi et Eric Abidal au sujet des joueurs qui avaient pu lâcher Valverde. Un président dans l'oeil du cyclone des supporters comme rarement vu en Catalogne. Six dirigeants qui démissionnent en même temps pour réclamer notamment des élections anticipées. Un imbroglio autour de la baisse des salaires des joueurs pendant la crise du coronavirus. Le "Barçagate" avec cette action supposée de la direction du FC Barcelone sur les réseaux sociaux pour discréditer des joueurs, dont Lionel Messi, via des comptes anonymes. Un sextuple Ballon d'Or France Football qui n'a toujours pas prolongé un contrat qui s'arrête en juin 2021. Marc-André ter Stegen, un des trois meilleurs gardiens du monde, dont la menace d'un départ plane. Des performances dans le jeu loin de l'identité barcelonaise. Des choix de recrutement qui font flop et qui creusent les caisses du champion d'Espagne en titre (Ousmane Dembélé, Philippe Coutinho...). Pour un Barça qui doit désormais d'abord vendre avant d'acheter, c'est dire. Il y a aussi un constat simple : le FC Barcelone n'a plus connu la finale de la Ligue des champions depuis 2015. Bien trop loin.

Lionel Messi n'est pas éternel

A se demander, avec cette énumération, s'il ne faut pas commencer à s'inquiéter pour le Barça. Notamment dans sa capacité à se renouveler et à rester là où on l'attend : parmi les trois meilleurs clubs du monde. Au sujet de ce renouvellement, la prestigieuse Masia pose par exemple question. Surtout au sujet de son utilisation. Les noms sont là (Ansu Fati, Riqui Puig, Alex Collado...) mais sur le terrain, avec l'équipe A, la Masia est invisible, elle qui a tant apporté dans l'histoire de ce club. Un exemple de plus d'un besoin, certainement, de remise en ordre de certaines fondations. Car il faut bien avoir quelque chose en tête : Lionel Messi, aussi performant et délicieux, arrive sur ses 33 ans et n'est pas éternel. Et sa proportion à porter son club sur ses épaules depuis des années, et encore plus depuis un peu plus d'un an, appuie cette question d'un possible danger à venir. «Nous sommes arrivés à cette décision après avoir échoué à inverser les critères et les modes de gestion du club face aux enjeux importants de l'avenir et surtout du nouveau scénario postpandémique», écrivaient d'ailleurs les six démissionnaires de cette semaine. Les élections pour la présidence seront certainement un tournant. Mais pour le grand Barça, c'est clair : demain, c'est maintenant.