FILE PHOTO: Soccer Football - Copa Libertadores - Argentina's River Plate v Brazil's Flamengo - Antonio V. Liberti stadium, Buenos Aires, Argentina - May 23, 2018 - River Plate's Javier Pinola (R) and Flamengo's Jean Lucas in action. REUTERS/Agustin Marcarian/File Photo (Reuters)
Copa Libertadores - Huitièmes

Favoris, grosses affiches, enjeux : le point sur la Copa Libertadores, dont les huitièmes de finale débutent cette semaine

Après deux mois d'absence, la Copa Libertadores est de retour cette semaine avec le coup d'envoi des huitièmes de finale. FF.fr fait le point avec vous sur les affiches de la compétition et ce qu'il faut en attendre.

La phase de poules : des favoris présents, un top 16 plus diversifié

Par rapport à l'année dernière, la moitié des huitième-de-finalistes (huit équipes sur seize) s'est renouvelée. Mais la majorité des derniers quart-de-finalistes (cinq sur huit) est encore là, dont les quatre derniers demi-finalistes (Boca, River, Paleiras et Grêmio). Globalement, on note surtout un retour à un top 16 un peu plus diversifié : si les deux plus gros pays du continent, le Brésil et l'Argentine, avaient trusté les places en huitièmes la saison dernière avec douze clubs qualifiés (sur treize engagés), ils ne sont «plus que» dix cette saison. Cerro Porteno, Libertad, Olimpia (Paraguay), Quito, Emelec (Equateur) et le Nacional (Uruguay) accompagnent donc Palmeras, Cruzeiro, l'Internacional, Flamengo, Grêmio, Paranaense (Brésil), Boca, River, San Lorenzo et Godoy Cruz (Argentine).
Absent de la compétition depuis 2015, le Club Internacional est toutefois sorti invaincu de son groupe devant River Plate, vainqueur de la dernière édition.
Des phases de poules qui ont laissé peu de place aux surprises, avec des groupes globalement franchement décidés. Absent de la compétition depuis 2015, le Club Internacional est toutefois sorti invaincu de son groupe devant River Plate, vainqueur de la dernière édition et également invaincu en phase de groupes. À noter également un groupe D au dénouement spectaculaire, avec trois clubs à 10 points et les Équatoriens de Quito qui ont accroché la qualification au dernier moment grâce à une victoire 4-0 sur San José, qui leur permet de chiper la deuxième place des Uruguayens de Penarol.

Les huitièmes : trois chocs Brésil-Argentine pour faire monter la tension

River Plate-Cruzeiro, Athletico Paranaense-Boca Juniors et Godoy Cruz-Palmeiras : les huitièmes de finale mettront déjà face-à-face trois équipes brésiliennes et argentines. Le premier est un énorme choc, entre le vainqueur de la dernière Copa et les Brésiliens, auteurs d'un quasi sans-faute en phase de poules (5 victoires, 1 défaite, 13 buts marqués pour deux encaissé). Les deux autres affiches sont beaucoup moins indécises : Boca Juniors, habitué du dernier carré, et Palmeiras, auteur d'une phase de groupes flamboyante (5 victoires, une défaite, 13 buts marqués, un seul encaissé) partent favoris face à Paranaense et Godoy Cruz. Attention toutefois pour Boca face à Parananese : les deux équipes étaient déjà ensemble dans le groupe G, et les Brésiliens avaient donné du fil à retordre aux Argentins (défaite 3-0 à l'aller, victoire 2-1 au retour pour Boca). Sans compter que le meilleur buteur de la compétition, Marco Ruben, ancien pensionnaire d'Evian Thonon Gaillard en 2013-14 et auteur de six réalisations dans la compétition, se trouve dans les rangs de l'Athletico.
On suivra également les Équatoriens de Quito, qualifiés surprise pour les huitièmes de finale et opposés aux Paraguayens d'Olimpia.
Dans les autres affiches, il faudra suivre avec attention une belle équipe de Flamengo emmenée par Jorge Jesus, et qui pourrait très prochainement enregistrer le renfort de Filipe Luis (Atlético Madrid). On suivra également les Équatoriens de Quito, qualifiés surprise pour les huitièmes de finale et opposés aux Paraguayens d'Olimpia, sortis premier de leur groupe avec 9 points (2 victoires, 3 nuls, 9 buts marqués pour 6 encaissés). On risque également d'assister à une double confrontation de très haut niveau entre le très solide Nacional (Uruguay), deuxième de son groupe malgré ses 13 points (4 victoires, 1 nul, 1 défaite) et l'Internacional (Brésil), l'une des meilleures équipes de cette phase de groupes (14 points, 4 victoires, 2 nuls, 11 buts marqués pour 6 encaissés).

Les affiches complètes des huitièmes de finale

River Plate (ARG) - Cruzeiro (BRE)  : aller le 23 juillet, retour le 30 juillet
Godoy Cruz (ARG) - Palmerias (BRE) : aller le 23 juillet, retour le 30 juillet
Emelec (EQU) - Flamengo (BRE) : aller le 24 juillet, retour le 31 juillet
LDU Quito (EQU) - Olimpia (PAR) : aller le 23 juillet, retour le 30 juillet
Athletico Paranaense (BRE) - Boca Juniors (ARG) : aller le 24 juillet, retour le 31 juillet
Nacional (URU) - Internacional (BRE) : aller le 24 juillet, retour le 31 juillet
Grêmio (BRE) - Libertad (PAR) : aller le 25 juillet, retour le 1er août
San Lorenzo (ARG) - Cerro Porteno (PAR) : aller le 24 juillet, retour le 31 juillet
Alexandre Aflalo
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :