Luiz Gustavo of Fenerbahce SK during the Turkish Spor Toto Super Lig match between Galatasaray SK and Fenerbahce AS at the Turk Telekom Arena  on September 28, 2019 in Istanbul, Turkey (Gerrit Van Keulen/ANP SPORT/PR/PRESSE SPORTS)
TUR - Fenerbahçe

Fenerbahçe : Comment ça va Luiz Gustavo ?

Luiz Gustavo a quitté Marseille et le Championnat de France le 2 septembre dernier. Ce samedi, il joue un match important avec le Fenerbahçe pour continuer à croire en l'Europe. Une saison compliquée pour le club turc. Qu'en est-il de celle du milieu de terrain ?

À 32 ans, Luiz Gustavo cherchait un nouveau challenge. Il a été servi en Turquie. Voilà deux ans que le Fenerbahçe n'a plus joué l'Europe. Pour un club habitué des Coupes d'Europe sans discontinuer depuis 2004, ça fait tâche. L'objectif du Brésilien : apporter de la densité au milieu, de la stabilité dans le 4-2-3-1 et une sécurité défensive. Tout ce qu'il a réussi à apporter à Marseille, en somme. Et c'est concrètement ce qu'il a fait à Istanbul. Tellement bien fait qu'il est devenu un indéboulonnable du onze type. Il n'a manqué qu'un seul match (et quel match), contre Galatasaray. Et c'était à cause d'une suspension. Pour le reste, il n'a loupé aucune minute. La preuve que le Brésilien a encore du coffre et de l'énergie à revendre. Comme sur son premier but de la saison (ci-dessous), où il pressait très haut l'adversaire, récupérait le ballon et enchainaît avant de tirer et tromper le gardien.

Trop frileux en attaque

Un but contre Konyaspor qui a un point commun avec sa deuxième réalisation : elle intervient dans des scores fleuves (5-1 pour le premier, 5-2 pour le second, contre Genclerbirligi). Ce qui met une chose en exergue : Luiz Gustavo ne se portait vers l'attaque que quand le résultat était assuré. Un constat qui le dessert en Turquie.
Là-bas, on attendait de lui qu'il occupe davantage un rôle de milieu box-to-box, pour compenser les absences d'Emre Belozoglu, créatif en chef. À 39 ans, le capitaine n'a plus le physique pour enchaîner tous les matches. Alors on comptait sur le Brésilien. Mais il n'a - pour l'instant - pas pleinement réussi à occuper ce rôle. Chose qui peut se comprendre, pour un joueur dont la seule priorité a toujours été de protéger sa défense. Il n'a pas non plus réussi à développer une vraie complicité au milieu de terrain. Raison pour laquelle l'entraîneur, Ersun Yanal, a tenté différentes combinaisons (Tufan, Jailson, Arslan, Cigerci, Belozoglu). Une instabilité qui explique en partie les mauvais résultats du club, et le renvoi du coach. Septième à neuf points du premier siège européen, le Fener va devoir cravacher pour faire son retard. Heureux hasard du calendrier, il ne reste, sur le papier, que deux gros matches, contre Besiktas et Sivasspor. Dans ce sprint final, Luiz Gustavo aura un rôle crucial. À lui de provoquer la réussite qui lui manquait avec l'OM, qui avait la fâcheuse manie de manquer le coche en fin de saison.
Réagissez à cet article
500 caractères max
samaeldarkhan-pro- 14 mars à 13:28

Lui, il aurait dû rester à Marseille .

ADS :