figo (luis) zidane (zinedine) (BOUTROUX/L'Equipe)
Espagne - Clasico

Fernando Hierro, Roberto Carlos, Zinédine Zidane, Raúl... Voici l'équipe type du Real Madrid depuis 2000

La Maison Blanche attire depuis bien longtemps des joueurs parmi les meilleurs du monde. L'occasion pour FF.fr de réaliser un onze type merengue depuis 2000 avant le Clasico de dimanche soir.

(L'Equipe)
(L'Equipe)
Iker Casillas : Après avoir intégré l'équipe première lors de la saison 1998-99, le légendaire gardien espagnol a par la suite disputé 724 rencontres pour le Real, deuxième plus gros total de l'histoire du club. De quoi écrire sa légende au sein de la Maison Blanche. Il deviendra titulaire indiscutable en 2002, pour ne plus jamais laisser sa place, ou presque, durant dix bonnes années. Le quatrième du Ballon d'Or 2008 aura ainsi gagné tout ce qu'il est possible de remporter sur son passage. Trois Ligue des champions, cinq Liga, deux Coupes du Roi ou encore une Coupe du monde des clubs.

Michel Salgado : Le latéral espagnol a aussi marqué de son empreinte le club merengue en animant son couloir droit durant dix ans, et un total de 370 rencontres jouées. Remportant au passage quatre Liga mais surtout deux C1 au début des années 2000, le défenseur était surtout un titulaire indiscutable dans le onze des Galactiques. De quoi laisser une grosse empreinte, avant de partir pour l'Angleterre et Blackburn Rovers en 2009.

Fernando Hierro : Presque 600 matches et 126 buts pour ce défenseur central polyvalent, véritable légende du club. Son important et étonnant nombre de buts pour le Real peut s'expliquer en partie grâce à sa grosse frappe de balle. Grand par la taille (1,87m), il était sûr dans ses interventions et précis dans ses relances. Indissociable de Manolo Sanchis en défense centrale, avec lequel il a remporté de nombreux trophées, l'Espagnol a connu son meilleur match lors de la finale de C1 en 1998. Vainqueur 1-0 du la Juventus Turin, Hierro a pris la totale mesure d'Alessandro Del Piero, grand espoir du football italien à l'époque.

Sergio Ramos : Ce n'est pas un hasard si le défenseur a commencé son aventure à la Casa Blanca avec le numéro 4, celui de son illustre prédécesseur, Hierro. Il faut dire que Sergio Ramos a parfaitement succédé à la légende lui qui en est désormais à 560 rencontres disputées sous la tunique blanche. En plus de ses qualités défensives remarquables, le capitaine merengue se révèle être un bon buteur (72 réalisations). De quoi se montrer décisif dans les grands matches, comme lors de la finale de C1 en 2014 lorsqu'il égalisait dans le temps additionnel pour sauver les siens.
Roberto Carlos : Joueur étranger ayant disputé le plus de rencontres avec la Maison Blanche (527 matches), le Brésilien est surtout connu pour avoir fait vibrer Santiago Bernabeu grâce à son style de jeu, particulièrement offensif. Il a bien évidemment pris une part importante dans les différentes conquêtes du club, 13 au total. Mais ce qui restera le plus de ses années en tant que Merengue est sa vitesse ainsi que ses incroyables frappes. Ces dernières étaient régulièrement flashées à 140km/h, dans le jeu et sur coup franc. De quoi faire trembler les gardiens de très, très loin.

Xabi Alonso : Le milieu de terrain défensif a porté le maillot madrilène pendant cinq saisons, le temps de distiller quelques caviars pour se coéquipiers. Elégant dans sa façon de jouer, l'Espagnol a été d'une importance cruciale dans la conquête de la Liga en 2012, de la Ligue des champions remportée à Lisbonne en 2014 et de bien d'autres titres gagnés à Madrid. Sa vision du jeu et surtout la précision de ses passes ont logiquement fait de lui un joueur ultra-important lors de son passage, de 2009 à 2014.

Lire aussi : L'équipe type du FC Barcelone depuis les années 2000

David Beckham : Le seul Anglais de cette équipe type n'a certes disputé «que» 159 matches avec le Real, mais il a toujours été une pièce maîtresse du onze Galactique. Très vite adopté à Madrid, le milieu, utilisé en relayeur ou en ailier droit, est connu pour sa précision dans les transmissions ou la beauté de ses frappes de balle. Malgré un palmarès qui reste modeste (1 Liga, 1 Supercoupe d'Espagne), ses coups francs si atypiques en sont pour beaucoup dans les 20 buts qu'il a inscrit.

Zinédine Zidane : Illustre numéro 5 du Real Madrid, Zinédine Zidane est un incontournable de ce onze type. Si une seule image devait rester en tête, ce serait sans aucun doute cette mythique reprise de volée en finale de Ligue des champions contre Leverkusen (2-1) en 2002, à Hampden Park. Et ce ne sera pas le seul coup d'éclat du Français avec son club. Malgré des saisons blanches, Zidane a ainsi pu remporter une Liga (2003), deux Supercoupes d'Espagne (2001, 2003) et bien sûr la C1 2002. Ses adieux à Santiago Bernabeu, où il a brillé pendant tant d'années, le 7 mai 2006, et qui resteront gravés dans les mémoires, montrent ainsi à quel point le joueur a marqué ce club.
Luis Figo : L'un des deux Portugais qui ont véritablement marqué l'histoire du club de la capitale espagnole. Et en ce qui concerne Figo, c'est plutôt un paradoxe. Le joueur figure dans l'équipe type merengue après avoir porté les couleurs du grand rival barcelonais 246 fois, soit une de plus qu'à Madrid. Il a d'ailleurs rejoint le Real l'année où il remporte son Ballon d'Or (2000). Durant ses cinq saisons à Madrid, il aura donc démontré sa qualité de dribble et de percussion en un contre un. Et bien sûr, il a remporté des titres. Il fait partie de cette même équipe qui a glané la Ligue des champions 2001-2002, et a été sacré champion d'Espagne à deux reprises.

Cristiano Ronaldo : L'un des meilleurs joueurs de l'histoire du football n'a, au même titre que Sergio Ramos, pas encore fini d'écrire l'histoire de la Maison Blanche. Au-delà de deux Liga (2012, 2017) et deux Coupes du Roi (2011, 2014) remportées jusqu'ici, le Portugais a plutôt écrit sa légende sur la scène européenne. Acteur important de la Decima madrilène lors de la saison 2013-14, il a même déjà remporté trois C1 avec le Real, en démontrant bien sûr presque à chaque fois ses qualités de buteur. L'Atlético Madrid et la Juventus Turin peuvent en témoigner. Avant une quatrième de rang le 26 mai prochain ? Le quintuple Ballon d'Or tourne en tout cas à une moyenne impressionnante de plus d'un but par match, en 435 apparitions.

Raúl : Il ne peut pas y avoir meilleur symbole dans cette équipe type que cet enfant de Madrid. Quinze saisons au total au club, plus de 700 matches disputés pour 323 buts inscrits : c'est l'attaquant de pointe phare de l'histoire du Real. Ce buteur hors pair, qui a fait ses débuts sous le maillot blanc dès 1994 à 17 ans et 4 mois seulement, a marqué le club par sa longévité, son amour du maillot, et surtout ses buts en pagaille, seulement battu par CR7. Comme un symbole, à son départ du club en 2010 pour Schalke 04, Raúl laissait d'ailleurs son historique numéro 7 à Cristiano Ronaldo. Il a pu partir du club avec le sentiment du devoir accompli, ayant glané 16 titres au total.

Remplaçants : Keylor Navas, Marcelo, Carvajal, Pepe, Modric, Bale, Benzema, Ronaldo.
Hugo Girardot
Réagissez à cet article
500 caractères max