platini (michel) (F.Faugere/L'Equipe)
Justice

FIFA : Michel Platini débouté devant la Cour européenne des droits de l'homme

Par l'intermédiaire d'une décision rendue ce jeudi matin, les juges ont indiqué que la Suisse, contre laquelle l'ancien président de l'UEFA avait intenté un recours, n'avait pas manqué à ses obligations.

Suspendu de toutes activités liées au football jusqu'en octobre 2019 par la FIFA, Michel Platini s'était résolu, après avoir épuisé toutes les voies de recours en Suisse, à porter l'affaire devant la juridiction européenne. L'ancien international invoquait notamment l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'homme, celui-ci garantissant le droit à un procès équitable.

Garanties institutionnelles et procédurales suffisantes

Les juges de Strasbourg ont considéré que Platini «disposait en l'espèce des garanties institutionnelles et procédurales suffisantes, soit un système de juridictions privée (TAS) et étatique (Tribunal fédéral) devant lesquelles il a pu faire valoir ses griefs, et que celles-ci ont procédé à une véritable pesée des intérêts pertinents en jeu et ont répondu à tous les griefs du requérant dans le cadre de décisions dûment motivées.» Concernant le principe de non-réactivité et la protection de la liberté d'exercer une activité professionnelle, également invoqués par l'ancien dirigeant de l'UEFA, la cour n'a, là encore, rien trouvé à redire sur la légalité de la procédure.
Si cette décision marque la fin du feuilleton judiciaire sur le plan européen, une enquête est toujours en cours en France. En octobre 2019, le parquet de Paris a en effet jugé recevable la plainte contre X déposée par celui qui tente d'obtenir gain de cause dans cette affaire depuis près de 5 ans.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Flyrelax 6 mars à 11:29

Depuis des années M Platini intente des procès à droite et à gauche et veux tout faire pour retrouver une place de dirigeant au sein des instances UEFA/FIFA,à mon avis il est temps pour lui de raccrocher.

ADS :