Soccer Football - Europa League - Final - Sevilla v Inter Milan - RheinEnergieStadion, Cologne, Germany - August 21, 2020  Sevilla's Jesus Navas in action with Inter Milan's Lautaro Martinez, as play resumes behind closed doors following the outbreak of the coronavirus disease (COVID-19)   Lars Baron/Pool via REUTERS (Reuters)
Ligue Europa - Finale

Finale de la Ligue Europa : les notes de Séville - Inter Milan

Séville est définitivement le roi de la Ligue Europa ! En battant l'Inter (3-2), les Andalous raflent leur sixième C3 de leur histoire. Avec un Luuk de Jong brillant. Les notes de la rencontre.

Les notes de Séville

Jesus Navas, le daron est encore là, 7
Il n'y a guère que sa carrure qui a changé. Son poste aussi, un cran plus bas sur le terrain. Il y a quatorze ans déjà, ses yeux clairs fusillaient déjà et sa vitesse balle au pied n'a guère changé. Jesus Navas a soulevé une fois de plus une Ligue Europa, sa troisième personnelle, la sixième de l'histoire de Séville, son club de cœur. À l'aise dans son couloir droit, l'international espagnol n'a cessé de monter et de se replier. Piquant offensivement, il a offert un ballon en or à De Jong pour recoller au score (12e). Outre son apport vers l'avant, l'ancien de Manchester City a donné de sérieuses garanties défensives en étouffant Ashley Young, très peu en vue. Le symbole est magnifique. Pour sa longévité, sa fidélité et ses trophées, Jesus Navas vient d'entrer ce soir encore plus dans l'histoire des Blanquirrojos.
 
Bono 5
Koundé 6
Diego Carlos 4
Reguilon 6
Fernando 6
Jordan 5
Banega 7
Suso 6
Ocampos 5
De Jong 8

Les notes de l'Inter

Lautaro est passé au travers, 3
Les bras levés, M. Makkelie siffle les trois coups de sifflet qui tombent comme un couperet sur la nuque de l'Inter. Les Nerazzurri auteurs d'un parcours brillant n'ont pas su garder leur avantage et les visages se crispent logiquement. Au milieu, Lautaro Martinez porte le masque. La tristesse est grande pour l'ancien du Racing. Taureau diabolique en demi-finale face au Chakhtior Donetsk, Lautaro a manqué son grand rendez-vous avec l'histoire. Habituellement bien rôdé avec Lukaku, l'Argentin s'est tactiquement empalé dans la toile sévillane. Zéro tir lors de la rencontre, ça n'a pas dû souvent lui arriver lors de sa carrière. Avec 22 ballons à peine touchés, Martinez est totalement passé au travers de son match.
 
Handanovic 4
Godin 6
De Vrij 4
Bastoni 5
D'Ambrosio 3
Brozovic 6
Barella 5
Gagliardini 4
Young 4
Lukaku 5
 
Note de l'arbitre : M. Makkelie, 3
Note du match : 15/20.
 
J.T.
Réagissez à cet article
500 caractères max
bamou 22 août à 1:25

Bono noté 5 ? N'importe quoi,le gardien du Fc Séville a sauvé pas mal de foi les cages des assauts de l'Inter,notament le face à face avec R Lukako !

ADS :