Alexandre Lacazette a inscrit un doublé. (Reuters)
Etranger

Français de l'étranger : Alexandre Lacazette et Mamadou Sakho brillent, Ibrahima Konaté et Steven Nzonzi à la peine

Les Français de Premier League ont dans l'ensemble passé un bon week-end. C'est moins le cas pour Ibrahima Konaté et Steven Nzonzi.

Les tops : les Français de Premier League en forme

Mamadou Sakho a joué un rôle important dans le match nul (0-0) décroché par Crystal Palace à Watford samedi. La BBC en a même fait son homme du match, qualifiant sa performance d'«excellente» dans l'axe, où sa complémentarité avec James Tomkins a été remarquée. En plus de plusieurs interventions défensives cruciales, l'ancien Parisien a été l'Eagle le plus précis dans ses passes avec une réussite de 86,5%.

Déjà buteur le week-end précédent lors de la défaite d'Arsenal à Newcastle (1-2), Alexandre Lacazette a inscrit un doublé dimanche face à West Ham (4-1) et confirme son retour en forme à trois semaines de la liste des Bleus pour le Mondial. L'ancien Lyonnais, qui a profité du turnover instauré par son entraîneur Arsène Wenger en vue de la demi-finale aller de Ligue Europa contre l'Atlético de Madrid jeudi, soigne aussi son bilan. Avec 13 buts en 25 titularisations, il n'est pas mauvais pour une première année en Premier League. De quoi se créer un fan club dévoué.
Déjà bourreau de Southampton le week-end dernier (3-2), Olivier Giroud a encore fait mal aux Saints dimanche en demi-finale de Cup. Il a ouvert la marque d'un superbe slalom entre quatre défenseurs adverses, conclu d'un tir de l'extérieur du droit, son 4e but à Chelsea depuis son arrivée en janvier. «Ma seconde passion en ce moment, c'est le ski», a plaisanté l'avant-centre après la partie.
Et aussi : Paul Pogba, auteur d'un match actif et d'une passe décisive lors de la demi-finale de Cup gagnée avec Manchester United face à Tottenham (2-1) samedi ; Guillaume Hoarau, auteur d'un doublé avec les Young Boys dimanche ; Benjamin Pavard, qui a livré un match solide, d'abord comme latéral droit puis dans l'axe, lors de la victoire de Stuttgart contre le Werder Brême (2-0).

Les flops : week-end à oublier pour Konaté et Nzonzi

Steven Nzonzi a vécu un week-end à oublier, tant sur qu'en dehors du terrain. S'il serait injuste de ressortir sa prestation tant son équipe a sombré collectivement face au Barça (0-5) en finale de Coupe du Roi samedi, l'international français s'est mis lui-même dans le viseur de ses supporters en sortant en boîte de nuit dans la foulée. Assez grave, aux yeux de son club, pour l'obliger à publier dimanche une vidéo d'excuse sur la chaîne officielle du Séville FC.

Dix buts encaissés, c'est le bilan d'Ibrahima Konaté lors des deux derniers matches qu'il a débutés avec Leipzig. Après le 2-5 concédé à Marseille en quart de finale retour de C3, le RB s'est incliné sur le même score, à domicile cette fois, face à Hoffenheim samedi. Passif sur les buts de Pavel Kaderabek (45e) et Lukas Rupp (64e), le défenseur central (18 ans) formé à Sochaux traverse une des périodes les plus compliquées de sa jeune carrière.

Et aussi : Sébastein Haller n'a tenté aucun tir lors de la défaite de Francfort face au Hertha Berlin (0-3), mais n'a pas non plus été le plus mauvais de son équipe.
Réagissez à cet article
500 caractères max