sakho (mamadou) (MARTIN ALEX/L'Equipe)
LE GRAND FRISSON BLEU (2/5)

France-Ukraine : un sacré retournement de situation...

La semaine dernière, FF vous proposait de voter pour le match des Bleus qui vous a donné le plus de frissons au cours de ces trente dernières années. Avec 10 % des votes, le match de barrage retour contre l'Ukraine en 2013, arrive en 4e position. Un retournement de situation spectaculaire.

La colère

L'équipe de France ayant terminé à la deuxième place du groupe 9 de qualifications pour la Coupe du monde 2014, derrière l'Espagne, elle se rend le 15 novembre 2013 en Ukraine (Stade Olympique de Kiev) pour disputer le match aller des barrages. Cette rencontre laisse un sentiment de colère chez les supporters des Bleus. Peu en vue, dominés dans les duels, les Bleus perdent 2-0 et voient leurs chances de participer au Mondial brésilien se réduire considérablement. Après deux buts signés Zozulya puis Yarmolenko sur un penalty provoqué par Laurent Koscielny, ce dernier disjoncte et voit rouge dans le temps additionnel. Le retour quatre jours plus tard, au Stade de France, ne permettra pas la moindre erreur.

L'euphorie

Le 19 novembre 2013, l'équipe de France accueille l'Ukraine au Stade de France pour le match retour. Didier Deschamps effectue cinq changements dans son onze de départ. Koscielny, suspendu, Abidal, Nasri, Rémi et Giroud sont remplacés par Varane, Sakho, Cabaye, Valbuena, et Benzema. Dans un Stade de France surchauffé, la mission est simple : réussir ce qu'aucune autre équipe n'avait réussi jusqu'ici, à savoir se qualifier pour une Coupe du monde après s'être incliné 2-0 au match aller. L'entame de match est parfaite et les Bleus retrouvent un état d'esprit totalement oublié quatre jours auparavant à Kiev.
 
Ils gagnent les duels, se procurent des occasions et entrevoient le miracle après 22 minutes de jeu. Mamadou Sakho, laissé sur le banc lors du précédent match, inscrit son premier but avec l'équipe de France et permet de croire à la remontée. Dix minutes plus tard c'est Karim Benzema, grâce à son 18e but international, qui remet les équipes à égalité sur l'ensemble des deux matches. La France doit encore marquer une fois sans encaisser de but. Dès le retour des vestiaires, le défenseur ukrainien Khacheridi se fait expulser suite à un second carton jaune. La voie qui doit mener les Bleus au Brésil est désormais dégagée. Malgré de nombreuses situations, il faudra attendre la 72e minute pour que Mamadou Sakho se transforme en Lilian Thuram et inscrive son deuxième but de la soirée. L'équipe de France se qualifie pour le Mondial brésilien et les scènes de joies à l'issue de la rencontre sont à la hauteur de l'angoisse précédant la rencontre.

Résumé des buts et joie à la fin du match

Emmanuel Trumer 
Réagissez à cet article
500 caractères max