François Ciccolini avait présenté ses excuses.  POCHARD PASCAL L'EQUIPE
National - Laval

François Ciccolini, l'entraîneur de Laval, suspendu cinq mois pour des menaces envers un journaliste

La sanction, révélée vendredi par Ouest France, est assortie d'un sursis de deux mois. L'entraîneur des Tangos, qui s'en était pris à un journaliste de Radio France, sera requalifié à partir du 15 novembre.

Déjà suspendu à titre conservatoire par la Fédération pour des menaces envers un journaliste, l'entraîneur de Laval, François Ciccolini, entendu jeudi par la commission de discipline dans cette affaire, a été suspendu pour une durée de cinq mois, la sanction maximale pour ce type de comportement, assortie toutefois d'un sursis de deux mois, rapporte Ouest France, vendredi. Il pourra reprendre ses fonctions le 15 novembre.
L'entraîneur des Tangos avait menacé un journaliste de Radio France lors d'une interview après un match le 10 août dernier, promettant notamment de lui «frapper la tête par terre». Il avait présenté des excuses et le journaliste avait retiré sa plainte.

Choc au sommet ce vendredi soir

Depuis sa suspension, François Ciccolini, en tribunes pendant les matches, est suppléé sur le banc par son adjoint Pascal Braud. Ce sera encore le cas ce vendredi soir pour le choc de la 6e journée entre le 3e du Championnat et le leader Lyon-Duchère à Francis-Le Basser (20h00).
Réagissez à cet article
500 caractères max