L'objectif de Frank de Boer sera de remporter la Coupe du monde 2022 au Qatar. (A. Yates/Reuters)
Pays-Bas

Frank de Boer, nouveau sélectionneur des Pays-Bas : « Je ne suis pas un Koeman 2.0 »

Investi sélectionneur des Pays-Bas mercredi, Frank de Boer s'est exprimé ce vendredi, dans la foulée de la signature de son contrat. Il refuse notamment d'imiter son prédécesseur, Ronald Koeman, parti au FC Barcelone.

« Je suis ici pour gagner. » Les premiers mots de Frank de Boer, sélectionneur des Pays-Bas depuis ce mercredi, ont été classiques, avant de rentrer dans les détails. Remplaçant de Ronald Koeman, parti au Barça, l'ancien entraîneur de l'Ajax Amsterdam (2010-2016), de l'Inter Milan (2016), de Crystal Palace (2017) et d'Atlanta (2018-2020) a signé ce vendredi un contrat qui l'emmènera jusqu'à l'issue de la Coupe du monde 2022 au Qatar. La Fédération néerlandaise (KNVB) lui a d'ailleurs fixé la victoire finale comme objectif.
« On en a besoin après avoir manqué deux grands tournois »
« On a la qualité individuelle pour avoir de bons résultats, a assuré le tacticien de 50 ans. J'ai été fier, en tant que joueur, de porter le maillot de la sélection, et c'est un moment très spécial d'être ici comme sélectionneur. Je sens qu'une période très intense s'ouvre à nous, et c'est une chance de réaliser de grandes choses. On en a besoin après avoir manqué deux grands tournois (les Pays-Bas ont été absents du Mondial 2014 au Brésil et de l'Euro 2016 en France). Il y a tellement de jeunes talents qui frappent à la porte en ce moment... »

De Boer doit parler à Koeman

Une réelle pression, puisque les Oranje se sont montrés très solides depuis l'arrivée de Ronald Koeman en 2018, se qualifiant notamment pour l'Euro 2020 (reporté à l'été 2021). Mais Frank de Boer ne veut pas copier ce qui a marché. « Je ne suis pas un Koeman 2.0. J'ai mon approche propre, et je ne vais pas imiter quelqu'un d'autre. Je dirai juste que j'aimerais continuer sur le chemin que Koeman a tracé. Je dois d'ailleurs lui parler. »
De Boer débutera par trois matches en octobre : un amical contre le Mexique à Amsterdam (le 7), puis deux rencontres de Ligue des nations face à la Bosnie-Herzégovine (le 11) et l'Italie (le 14).
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 26 sept. à 10:16

Aie, aie aie. Je conseile fortementvaux parieurs de reviserbleurs positions vis a vis des resultats neerlandais. Les Oranje qui faisaient figure d epouvantail dans les poules qualificatives où ils figuraient vont vite devenir un souhait pour leurs conccurents directs. FDB c'est 50% de l'equipe adverse.

ADS :