Ligue 1 - Lille

Gérard Lopez (président de Lille) : Christophe Galtier « est le coach idéal »

Le président du LOSC, a longuement expliqué, ce mercredi, l'entente qui scelle sa collaboration avec Christophe Galtier son entraîneur qui a officiellement prolongé jusqu'en juin 2021.

Le président du LOSC vient d'expliquer dans l'amphithéâtre du Domaine de Luchin que la prolongation officiellement médiatisée avec son entraîneur, dont le contrat court désormais jusqu'en juin 2021 avec une année en option, « s'était faite naturellement ». « À aucun moment, je n'ai considéré ne plus collaborer avec Christophe, a-t-il précisé d'emblée. Il a très bien intégré le projet. Il est arrivé à un moment très difficile. Il a vu le talent mais aussi les difficultés. Il est très bien intégré dans notre système de travail, notre projet qui consiste en l'arrivée de jeunes joueurs, et de faire en sorte d'être performants. Il sait aussi que pendant les mercatos, il y a des joueurs qui risquent de partir. Tout en faisant en sorte de travailler pour la performance. C'est le coach idéal. J'ai beaucoup travaillé avec lui et je m'entends très bien avec lui. Un de mes luxes, il est vrai, est de pouvoir choisir avec qui je travaille. »
«Quand il a fallu parler de prolongation, cela a duré trois minutes» (Christophe Galtier)
L'intéressé, qui avait inhabituellement revêtu le blaser satiné du club, a abondé dans le sens de son patron hispano-luxembourgeois. « Je suis très heureux de continuer et de prolonger l'aventure, a indiqué l'ancien coach des Verts. Je dis ça du fond du coeur. Le club est une chose et il y a les gens qui dirigent avec lesquels vous travaillez au quotidien. Et là, j'ai une relation humaine basée sur la franchise et l'honnêteté. Depuis que je suis arrivé le 28 décembre (2017), rien ne m'a été caché. Quand il a fallu parler de prolongation, cela a duré trois minutes. »
Gérard Lopez a ensuite prolongé l'échange avec la presse sur la saison en cours et l'organisation de son club, en particulier son équipe de recrutement forte de 6 scouts et Luis Campos pour le recrutement de l'effectif professionnel et de 20 scouts pour les jeunes sur toute la France et une partie de la Belgique. « On ne peut pas dire que je n'étais pas serein la saison passée (Lille a terminé 17e de L1). Il fallait l'être sinon cela aurait été la panique à tous les niveaux. Il fallait rester calme. C'est plus la saison passée qui m'a posé problème. On a fait des erreurs et des choix au départ. Il n'y avait pas que l'entraîneur. Il y avait le déficit de cadres également. »
«Notre cellule de recrutement est sans doute la plus grosse en France et une des plus grosses en Europe» (Gérard Lopez)
Gérard Lopez s'est ensuite félicité des résultats de l'équipe cette saison. « La réalité, c'est que nous avons une vision. Chaque fois que l'on prend trois points, on avance un peu plus vers le haut. Mais à aucun moment, on ne peut dire que c'est de la chance. À Bordeaux (0-1), on aurait même dû l'emporter. Mais ce qui nous arrive est mérité. Cet été, c'était le premier mercato sur lequel on avait la main. Notre cellule de recrutement est sans doute la plus grosse en France et une des plus grosses en Europe. En prenant en compte qu'on a aussi des joueurs, deux ou trois, qui seront dans groupe pro à partir de l'été prochain. Donc si on dispute une Coupe d'Europe, on essayera d'être le plus compétitif possible mais pas avec le même onze titulaire. Une certitude : on aura de la qualité. »
Réagissez à cet article
500 caractères max