Football Soccer - Real Madrid v Atletico Madrid - UEFA Champions League Semi Final First Leg - Estadio Santiago Bernabeu, Madrid, Spain - 2/5/17 Real Madrid's Cristiano Ronaldo and Real Madrid coach Zinedine Zidane  Action Images via Reuters / Paul Hanna Livepic (Reuters)
Ligue des Champions - Finale

Gestion physique et tactique : comment Cristiano Ronaldo s'est transformé avec Zidane

Sous les ordres de Zinédine Zidane, Cristiano Ronaldo a considérablement évolué. Sur le terrain, où il excelle en attaquant de surface, comme en dehors, où il a appris à gérer sa condition physique.

Qui a dit que Cristiano Ronaldo était sur le déclin ? Certes, le Portugais, qui nous a longtemps habitué à des chevauchées folles et à des frappes enroulées des 30 mètres, semble avoir rangé son costume de joueur spectacle au placard. Forcément, on est un peu déçu. Mais de là à l'annoncer sur la fin... La bête ne se rendra pas avant quelques années. Et pour cause : Zinédine Zidane lui a trouvé une reconversion dans laquelle il excelle tout autant.

Un joueur de surface

Avec 40 buts en 45 matches toutes compétitions confondues, l'attaquant madrilène est sur ses standards habituels. Mais Ronaldo n'a jamais aussi peu provoqué l'adversaire (0,9 dribble par match) et n'a jamais aussi peu tiré au but (5,6 tirs par match) que cette saison. Des statistiques inhabituelles pour cet inconditionnel des un contre un et des boulets de canon à l'entrée de la surface. Depuis que Zinédine Zidane a repris les rênes de l'équipe première et accentué le rôle de faux neuf de Karim Benzema, la fonction de Cristiano Ronaldo a progressivement muté. Ce dernier profite des espaces créés par son coéquipier français et se retrouve plus facilement dans la surface pour conclure les actions.

Le Portugais n'a marqué que trois fois en dehors des 16,50m cette saison, dont une fois sur coup franc, contre l'Atlético. Là encore, c'est son total le plus faible depuis son arrivée au Real Madrid. Par ailleurs, la plupart de ses réalisations ont été marquées dans l'axe du but, ce qui dénote avec ses précédentes saisons, où ses frappes étaient souvent excentrées. Zidane, qui a plusieurs fois fait jouer son équipe avec deux pointes cette année, a permis à Ronaldo de se retrouver à la réception de centres et d'opérer ses tentatives à bout portant ou au niveau du point de penalty. Toujours bien placé dans la surface, que ce soit en première intention ou sur les seconds ballons, l'ancien de Manchester United est chirurgical.
(L'Equipe)
(L'Equipe)

Une meilleure gestion physique

«C'est peut-être la période où je me sens le mieux au niveau physique. Les saisons précédentes, j'abordais la finale un peu fatigué, parce que je jouais davantage. Cette fois, cela a été un peu différent grâce à cette gestion. Cela a été une gestion intelligente de la part de Zizou», déclarait Cristiano Ronaldo à l'occasion du Media Day, une journée de rencontre entre la presse et les équipes finalistes de la Ligue des champions. Ce n'est pas la première fois cette saison que le Portugais tresse des couronnes à son entraîneur sur la gestion de l'effectif. Pourtant, Ronaldo n'a pas toujours été aussi pragmatique. Souvent, l'attaquant pestait lorsque s'affichait son numéro sur le panneau de changement du quatrième arbitre, indiquant sa sortie du terrain. Mais à 32 ans, celui-ci relativise.

S'il veut espérer une longévité à la Totti, il n'est plus question de disputer 50 matches par saison. Zidane l'a bien compris : «À cause de l'accumulation de toutes les années, il sait qu'il doit se reposer si nous voulons aborder la fin de saison au top. C'est un dialogue à avoir avec les joueurs». Force est de constater que la gestion de l'entraîneur français porte ses fruits. Habituellement sujet à quelques pépins musculaires en fin de saison, Ronaldo réalise cette année l'un de ses meilleurs mois de mai sous la tunique du Real avec huit buts lors de ses cinq derniers matches toutes compétitions confondues.
Antonin Deslandes
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :