Gilles Sergent, le président du SM Caen. (L. Argueyrolles/L'Équipe)
Ligue 1 - Caen

Gilles Sergent (Caen) sur l'arrivée de Rolland Courbis : « Une façon de grandir »

Le président du Stade Malherbe de Caen, (19e de L 1), Gilles Sergent, a justifié ce samedi l'arrivée de Rolland Courbis pour épauler son entraîneur, Fabien Mercadal.

Le président du SM Caen, Gilles Sergent, était présent lors de la conférence de presse d'avant-match (contre Strasbourg, dimanche) à côté de son entraîneur, Fabien Mercadal. Le patron du club normand a expliqué son choix de faire appel à Rolland Courbis (65 ans) pour épauler son coach. Avec quel titre exact ? « Relayeur, coordinateur, ce que vous voulez ! Ce qui compte, ce n'est pas le titre mais la qualité du boulot ! Rolland est avec nous ce week-end. Si tout se concrétise, Rolland viendra aux côtés de Fabien Mercadal jusqu'à la fin de la saison pour relever un nouveau défi - un championnat à 14 matches - avec l'objectif de se sauver, que ce soit à la 38e journée ou en barrages. Le "si" est simple : il y a un contrat entre RMC et Rolland qui respecte son employeur et il doit donc traiter cela avec lui. »
Quel rôle pour Rolland Courbis à Caen ?
En attendant, Courbis était présent à la séance d'entraînement de ce samedi après-midi et il s'est déjà adressé aux joueurs : « J'insiste sur le fait que ce duo, on l'a composé en accord avec Fabien, a poursuivi Sergent. Ce challenge du maintien va être atteint car les conditions sont réunies et qu'il y a l'adhésion totale des deux. Rolland va apporter sa verve, son recul et son expérience de ce type de situations difficiles. Ce que j'attends de ce duo, c'est un souffle nouveau, un déclic. La solution classique consistant à écarter l'entraîneur, d'autres clubs l'ont fait, comme Guingamp ou Dijon. Pourquoi je ne l'ai pas fait ? D'abord parce que l'équipe est derrière Fabien et que les leaders adhèrent. Maintenant, c'est intéressant d'avoir un supplément de discours, ou d'âme, qui va faire que le duo Rolland plus Fabien, ou Fabien plus Rolland crée une dynamique pour atteindre l'objectif de maintien. »
Le classement de la Ligue 1
Quant à la comparaison très tentante avec le Rennes de février 2016, où Courbis avait été intronisé comme entraîneur à la place de Philippe Montanier une semaine après avoir été appelé pour l'épauler ; Sergent l'a balayée : « Il y a beaucoup de points de différence. D'abord l'adhésion de Fabien est totale, ils échangent depuis plusieurs jours et c'est une façon pour le club de grandir. »
Réagissez à cet article
500 caractères max