Soccer Football - Champions League - Round of 16 Second Leg - Bayern Munich v Liverpool - Allianz Arena, Munich, Germany - March 13, 2019  Liverpool's Sadio Mane celebrates scoring their first goal   REUTERS/Michael Dalder (Reuters)
Ligue des Champions - Huitièmes

Grâce à un Mané en feu, Liverpool s'impose en patron à Munich face au Bayern et se qualifie (1-3)

Grâce notamment à un très gros match de Sadio Mané, Liverpool est allé dicter sa loi sur la pelouse du Bayern (1-3) et valide son billet pour les quarts après le nul de l'aller (0-0).

La leçon : Liverpool en quarts, symbole d'une Angleterre puissance 4

Il fallait remonter à l'édition 2008-2009 pour voir quatre équipes anglaises en quarts de finale de la Ligue des champions ! Après les qualifications des deux Manchester et de Tottenham, Liverpool a également validé son ticket pour le tour suivant. La première période a été un drôle d'affrontement, fonctionnant par séquences, et où, en fait, l'équipe qui semblait le mieux en place a concédé un but. Si l'entame a été très brouillonne des deux côtés, le Bayern a doucement récupéré la possession de balle, sans pour autant être dangereux. Et les Reds, bien en difficulté pour produire du jeu, allaient trouver la faille. Sur une superbe ouverture de Van Dijk, Mané se distinguait par un contrôle de toute beauté, avant de dribbler Neuer et d'ouvrir le score (27e, 0-1). Liverpool reprenait alors une certaine maîtrise de la partie, et c'est à ce moment-là que Gnabry partait dans le dos de la défense avant de rabattre le ballon devant le but. Le malheureux Matip l'envoyait dans ses propres filets (1-1, 39e).Cette rencontre fût aussi une succession de demi-occasions, entre frappes lointaines et maladresse. Lewandowski à plusieurs reprises, Alaba sur coup franc et Salah notamment de l'autre côté tentaient leur chance sans succès. Mais surtout, on était frappé de voir ces deux formations manquer autant de justesse technique et d'avoir du déchet à outrance. Chaque bonne phase de jeu était atténuée par un mauvais choix ou une passe manquée. Souvent, dans ces cas-là, la solution vient d'un coup de pied arrêté. Et qui d'autre que la muraille Van Dijk pouvait surgir en patron pour placer sa tête sur corner ? Le Néerlandais scellait le sort de Munichois abattus (1-2, 69e). Avec un Bayern jetant toutes ses forces dans la bataille et laissant de grands espaces pour les contres, Liverpool manquait l'occasion de tuer la rencontre à plusieurs reprises. Jusqu'à ce que l'inévitable Mané n'y aille de son doublé, cette fois de la tête, sur un service de Salah (84e, 1-3). Loin d'être brillant, Liverpool a fait le boulot, a su marquer quand il le fallait et malgré des temps faibles, n'a jamais craqué face à des Allemands beaucoup trop tendres pour espérer quoi que ce soit. Finaliste malheureux la saison passée, Liverpool continue sa marche en avant.

Le gagnant : Sadio Mané sur une autre galaxie

Quelle performance XXL du Sénégalais ! Double buteur, il a été absolument dans tous les bons coups sur le front de l'attaque. Avec un Salah encore assez discret, un Firmino bien muselé, le Sénégalais a pris ses responsabilités. Il aura fait vivre un cauchemar aux Munichois. Toutes les situations offensives de Liverpool passaient par lui. Et à l'heure des comptes, la conclusion est limpide : deux tirs, deux buts. Une performance aboutie qui va bien au-delà de ses buts, ses dix-huitième et dix-neuvième réalisations de la saison, toutes compétitions confondues. Un vrai match de guerrier.

Le perdant : Le Bayern sort en huitième pour la première fois depuis 2011

Il faut remonter à la très mauvaise saison 2010-2011 du Bayern pour ne pas voir les Munichois passer le stade des huitièmes de finale de la Ligue des champions. A l'époque, l'Inter avait eu raison de Van Gaal, renvoyé dans la foulée de l'élimination. Pourrait-il en être de même pour Niko Kovac ? Difficile à dire. Mais sur la double confrontation, le Bayern n'a jamais semblé en mesure d'éliminer les Reds. Zéro tir cadré à l'aller, deux seulement ce mercredi soir... Et le premier n'est intervenu qu'à la 28e minute, sur une frappe déviée de Lewandowski. La seule fois que les filets ont tremblé, c'était sur un but contre son camp. Trop pauvre pour inquiéter l'équipe de Jurgen Klopp qui, elle non plus, n'aura pas été brillante. Mais elle a su marquer, deux fois, et en plus, à l'extérieur. Rideau.
Jérémy Docteur
Réagissez à cet article
500 caractères max
ISSA BAL 14 mars à 17:10

Ce Lion du Sénégal et des Reeds de Liverpool a encore montré sa classe et s'impose désormais comme étant l'un des meilleurs joueurs d'Angleterre avec son doublé d'hier face au Bayern de Munich en phase retour des 8e de finale de la Ligue des Clubs Champions Il se positionne davantage en véritable challenger dans la course cette saison pour le Ballon d'Or.Bravo Sadio Mané.

ADS :