Abou Ba sous le maillot de Nancy la saison passée, a été visé par des insultes racistes. (B. Papon/L'Équipe)
GRE

Grèce : Abou Ba visé par des insultes racistes

Le jeune milieu de terrain prêté par Nantes à l'Aris Salonique (GRE) a été la cible d'insultes racistes lors de la 18e journée du Championnat grec, samedi, à Larissa.

Le jeune milieu de terrain nantais Abou Ba, prêté cet été à l'Aris Salonique après avoir été transféré de Nancy à Nantes, a été victime d'insultes racistes lors de la 18e journée du Championnat grec à Larissa samedi (0-0). Des incidents largement condamnés dans le pays. Ba, 21 ans, a été la cible de quelques supporters de Larissa lors de son entrée à l'heure de jeu. Le Français a tenté de quitter la pelouse avant d'être stoppé par des officiels. Le club de Larissa a fustigé dimanche « le comportement inacceptable de deux ou trois personnes, que nous considérons comme des ordures (sic), contre Ba, et qui ont sali l'image de nos supporters ».

Des sanctions seront prises

Le sous-secrétaire d'État aux Sports grec, Lefteris Avgenakis, a également condamné leur comportement. « Le racisme n'a pas sa place dans la vie publique de ce pays, à l'intérieur comme à l'extérieur des enceintes sportives. Les règlements sont clairs et il est évident que des sanctions vont être prises », a-t-il tweeté.
L'Association grecque des footballeurs professionnels s'est jointe à la vague de critiques. « Nous ne voulons pas de racistes dans les stades. Vous n'avez pas votre place parmi nous et vos idées sont une offense à la dignité humaine », a déclaré l'instance. Coéquipier de Ba, l'ailier français Nicolas Diguiny s'était indigné à l'issue du match. « C'est une honte ce qu'il s'est passé à Larissa. Je veux tout de même croire que cela ne représente pas toute la ville ni le football grec », avait-il déclaré à la télévision grecque.
Racisme : cinq ans d'interdiction de stade pour le fan qui avait insulté Mario Balotelli à Vérone
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :