Le président du PAOK Ivan Savvidis a craqué, le week-end dernier, lors du choc contre l'AEK. (Reuters)
GRE

Grèce : la Fifa vient rencontrer les dirigeants locaux après la flambée de violences

La Fifa va rencontrer les dirigeants grecs après la flambée de violences qui gangrène le Championnat.

Une délégation de la Fifa se rendra mardi à Athènes afin «de discuter avec les différentes parties prenantes des actions à mettre en place pour avancer» après de nouvelles violences survenues dimanche dans le football grec, a annoncé l'instance mondiale dans un courrier adressé au ministre des Sports Yiorgos Vassiliadis.

Cette lettre signée de Bjorn Vassallo, le directeur de l'association des membres européens de la Fifa, fait écho au courrier la veille de Yiorgos Vassiliadis pour informer la fédération internationale de la suspension jusqu'à nouvel ordre du Championnat de Grèce décidée par son gouvernement.

Cette décision fait suite aux agissements du président du PAOK, l'influent homme d'affaires gréco-russe Ivan Savvidis, qui est descendu arme à la ceinture dimanche sur la pelouse du stade de Thessalonique pour interrompre le choc contre l'AEK Athènes après une décision arbitrale défavorable.

«La Fifa est en contact permanent avec l'UEFA et suit attentivement le développement de la situation en Grèce depuis les incidents qui ont eu lieu dimanche», poursuit Vassallo. Le dirigeant ajoute que la Fifa exige «une approche solide et sans aucun compromis pour exterminer toute forme de violences dans le football.» Lundi, dans son courrier transmis à la Fifa, Vassilidis avait reconnu que le football grec «avait connu des heures agitées lors des derniers matches.»
Réagissez à cet article
500 caractères max