Championnat des étoiles
s'abonner
Sur ce dégagement, Anthony Racioppi a été contré par Arnaud Kalimuendo buteur pour Lens. (A. Réau/L'Équipe)
Ligue 1 - Dijon

Grégory Coupet à propos d'Anthony Racioppi, le gardien de Dijon : « Il a les qualités de ses défauts »

Dans un entretien accordé au Bien Public, Grégory Coupet, l'entraîneur des gardiens du DFCO, est revenu sur la boulette d'Anthony Racioppi, dimanche, face à Lens (0-1).

Dimanche, Anthony Racioppi (21 ans, sous contrat jusqu'en 2024), le gardien du DFCO, a commis une erreur qui a coûté le match contre Lens à son équipe (0-1). Si son entraîneur, David Linarès, n'a pas voulu « l'accabler » comme il l'a expliqué dès la fin de la rencontre, le coach des gardiens dijonnais, Grégory Coupet s'est aussi voulu rassurant concernant l'ancien Lyonnais. « Il a les qualités de ses défauts, a dit Coupet dans Le Bien Public. C'est un gardien culotté. Il la prouve par cette erreur, mais il l'a prouvé aussi par la faculté à gérer cette pression. Je ne suis pas très inquiet. »
Coupet a aussi rappelé à Racioppi qu'il y avait « des principes de jeu et d'attitude à avoir. Si on ne travaille pas les extérieurs du pied et les semelles, c'est justement qu'il y a une raison. Ce qui fait la différence au haut niveau, c'est cette vitesse d'activation et de jeu. Il le découvre. »
« Le départ d'Alfred (Gomis) était encore plus compliqué, car c'était un leader dans le groupe »
L'ancien gardien des Bleus (34 sélections) a toutefois trouvé positif que l'international Espoirs suisse ne sombre pas en seconde période. « Il est resté calme et serein, a ajouté Coupet dans le quotidien régional. Il réussit sa deuxième mi-temps, c'est hyper important. [...] Il faut la digérer et s'attendre à avoir un pressing important tout le temps. [...] Il n'a que 21 ans : sa découverte de la Ligue 1 passera par des moments de grande joie et de solitude. »
Coupet a également évoqué les départs d'Alfred Gomis (Rennes) et Runar Alex Runarsson (Arsenal) durant le mercato. « C'est préjudiciable de faire une préparation avec deux garçons et de les voir partir derrière, a-t-il reconnu. Le départ d'Alfred était encore plus compliqué, car c'était un leader dans le groupe. Mais c'était difficile de le retenir alors qu'il y avait une Ligue des champions qui l'attendait. »

lire aussi

Grégory Coupet resterait à Dijon même en cas de descente
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 25 nov. à 16:33

Il ne l'aime pas ou quoi. Couper aurait du dire que Raciopi avait les défauts de ses qualités et qu’a ce titre il lui revenait la charge en tant que entraîneur des gardiens de gommer ces défauts. Enfin, moi je dis ça, je dis rien comme dirait l'ensemble des faux cuis de la planète.

ADS :