Hakeem al-Araibi est détenu en Thaïlande. ( Reuters)
BRN

Hakeem al-Araibi, joueur de Bahreïn détenu en Thaïlande et réfugié politique en Australie, va être libéré

Bahreïn ayant renoncé à l'extradition, le parquet thaïlandais a annoncé ce lundi qu'il allait libérer Hakeem al-Araibi, détenu depuis fin novembre à Bangkok et réfugié politique en Australie.

C'est la fin d'un long calvaire pour Hakeem al-Araibi. Arrêté alors qu'il était en voyage de noces avec son épouse et détenu depuis fin novembre à Bangkok, le joueur de Pascoe Vale FC (D 2 australienne) ne sera pas extradé vers le Bahreïn, qui a renoncé à sa demande d'extradition, a annoncé le parquet thaïlandais, ce lundi. « Nous avons été informés par le ministère des Affaires étrangères du retrait par le Bahreïn de sa demande d'extradition... S'ils ne le réclament pas, nous n'avons aucune raison de le garder ici », a indiqué le parquet. Al-Araibi, qui bénéficie du statut de réfugié politique en Australie, devrait être libéré sous peu avant d'y retourner.
Condamné à 10 ans de prison par contumace à Bahreïn, où il a été reconnu coupable d'avoir vandalisé un commissariat, ce qu'il a toujours nié, le joueur de 25 ans a été défendu par toutes les instances du football pendant sa détention. De la Fédération internationale (FIFA) au Syndicat mondial des joueurs (FIFPro), en passant par le Comité international olympique (CIO) mais aussi Amnesty International, il a mobilisé l'opinion autour de lui. Son appel à l'aide avait aussi été largement relayé. Force est de constater qu'il a été entendu.
Réagissez à cet article
500 caractères max