(P.Lahalle/L'Equipe)
CDF - Quarts

Houssem Aouar délivre l'OL, les spectateurs et offre une qualification en demi-finale

Dans un OL-OM fade et pauvre en intensité et envolées, Houssem Aouar s'est mué en héros en inscrivant le seul but de la rencontre à la 81e minute. Les Lyonnais rejoignent le PSG et Lille en attendant Saint-Étienne, qui affronte Epinal ce jeudi.

La leçon : Un ennui olympique

On a connu des Olympico bien plus palpitants. Pourtant, il y avait ce mercredi soir une qualification pour les demi-finales de Coupe de France en jeu. Peut-être que la large victoire du PSG face à Dijon (6-1), un peu plus tôt dans la journée, a calmé les ardeurs olympiennes... Dans tous les cas, cela n'a pas arrangé le spectacle. Seul le supporter lyonnais a pu terminer le match avec le sourire. Dans les premières minutes de jeu, les deux équipes se sont engagés dans un duel physique, mais malheureusement pas dans un match de football de qualité. Du déchet technique, des fautes et une inaction offensive regrettable. Côté lyonnais, les étincelles sont venues de Houssem Aouar a de multiples reprises, mais le feu, lui, a eu beaucoup de mal à prendre.
La série d'invincibilité se termine pour l'Olympique de Marseille
Pourtant, Moussa Dembélé a eu l'occasion de donner l'avantage à Lyon après qu'une main de Sakai a été sifflé dans la surface. Mais face à Yohan Pelé - qui a fait des penalties sa spécialité -, l'ancien du Celtic a manqué une opportunité de marquer son 20e but de la saison (70e). Le match se dirigeait vers des prolongations, quand une énième tentative de Houssem Aouar a fini par rentrer. Bertrand Traore a parfaitement lancé le numéro huit dans la surface, qui s'est retrouvé seul face au gardien et frappait fort à mi-hauteur (1-0, 81e). Sans briller, Lyon s'est défait de Marseille, et reste en lice en Coupe de la Ligue, en Coupe de France et en Ligue des Champions.

Le gagnant : Houssem Aouar, le sauveur

Aucun attaquant n'a pris les choses en main dans ce match, c'est donc Houssem Aouar qui s'est chargé de l'animation offensive. Il a livré une belle partie au milieu de terrain, aux côtés d'un Maxence Caqueret lui aussi intéressant. Aouar a tenté de lancer ses attaquants de nombreuses fois, mais c'est finalement quand il s'est projeté seul vers l'avant que Lyon a fait la différence. On l'a même vu faire des appels en profondeur, c'est dire le manque de présence du secteur offensif ce mercredi soir. Et surtout, le joueur du cru a marqué le but de la victoire, dans une action où il s'est bien placé dans la surface marseillaise. Le milieu de 21 ans a été, une nouvelle fois, le meilleur joueur lyonnais.

Le perdant : Le spectateur

Dans un match opposant deux des plus grands clubs français, le spectateur a aussi son mot à dire. Et ce mercredi soir, il se plaint. La qualité technique montrée par les 22 acteurs n'était franchement pas digne d'un match de ce niveau. Le spectateur était en droit d'attendre des deux équipes un match de haute volée, entre deux rivaux. À la place, il a eu un match quelconque qu'aucune des formations n'a réussi à faire bouger. Ce même spectateur n'a eu le droit qu'à un but d'Aouar. C'était sûrement la seule belle action offensive du match... - M.D.

Toute l'actualité de la Coupe de France
Réagissez à cet article
500 caractères max
Kenzou 13 févr. à 10:29

H.Aouar quelle Classe !!!Bienvenue Chez les Fennecs ( Les Champions d’Afrique , bien partis pour le Mondial 2022 ).

calciatore63 13 févr. à 8:06

Le Service public de télévision sort encore grandi après la diffusion d'un match d'une telle qualité! Equipes ultra motivées, prouesses techniques de tous les instants, inspirations collectives... Ah, flûte! Je m'étais assoupi, et je rêvais à un quart de finale de Coupe de France...

Fullcoke21 13 févr. à 7:08

C'est Rennes au lieu de Lille

Fullcoke21 13 févr. à 7:07

C'est Rennes pas Lille qui est qualifié

jeanpierre13 12 févr. à 23:34

Trop de titulaires absents ce soir pour pouvoir lutter.

voir toutes les réactions
ADS :