Christian Pulisic (Dortmund)Dortmund, 28.11.2018, Fussball Champions League, Gruppenphase, Borussia Dortmund - FC Bruegge 0:0 (Tim Groothuis/WITTERS/PRESSE S/PRESSE SPORTS)
Transferts

Howard, Dempsey, Pulisic... L'équipe type des Américains qui ont joué en Europe

Aux Etats-Unis le football s'appelle soccer, et la MLS, l'équivalent de la Ligue 1, a ses propres règles (salary cap, playoffs, draft). Par conséquent, peu d'Américains se sont exportés en Europe, et seule une poignée d'entre eux a laissé une trace. FF a composé son équipe type.

Le gardien

A 24 ans, et après avoir galéré à obtenir son visa pour travailler en Europe, Tim Howard découvrait enfin les joies de la Premier League à Manchester United. Sa première saison, marquée par douze clean sheets, était une réussite, et a fait de lui le gardien de l'année Outre-Manche. Une distinction qu'il n'obtiendra plus par la suite, malgré une grande carrière. Prêté à Everton en 2006, il resta finalement neuf ans chez les Toffees, dont il fut un leader incontesté. Menant par trois fois les siens à une cinquième place en Championnat, il porta au total 413 fois le maillot d'Everton, et marqua un but sur un dégagement puissant dans sa surface contre Bolton. Son dernier fait d'armes majeur remonte à la Coupe du monde 2014, lors de laquelle il a effectué 16 arrêts contre la Belgique, record absolu sur un match !

La défense

Au poste de latéral gauche assez peu garni, on retrouve DaMarcus Beasley. Le PSV, Manchester City, les Glasgow Rangers et Hanovre figurent sur son CV, pour un total de 139 matches (dont 22 en Ligue des champions) sur le vieux continent. Rapide, explosif et à l'aise sur l'aile, son potentiel n'a malheureusement pas été totalement exploité. Maillon indispensable du Kaiserslautern au début des années 1990, Tom Dooley comptabilise plus de 200 matches en Allemagne (disputés entre le FCK, le Bayer Leverkusen et Schalke 04), avec en point d'orgue un Championnat remporté en 1991 sous le maillot rouge et blanc. Une tête connue en France l'accompagne dans la charnière centrale, puisqu'il s'agit de Carlos Bocanegra. Débarqué à Fulham en 2003 après avoir été élu défenseur de l'année à plusieurs reprises en MLS, le défenseur était le chouchou du public. Même constat à Rennes, Saint-Etienne, aux Glasgow Rangers et même au Racing Santander où il a terminé son expérience européenne. Partout où il allait, il faisait le job, était apprécié, et héritait parfois du brassard de capitaine, l'expérience aidant (308 matches au compteur). Quant à Steve Cherundolo, le latéral droit, il n'a connu qu'un club : Hanovre. Arrivé en 1999, il a d'abord connu la montée du club en Bundesliga en 2002, puis n'a plus quitté la première division jusqu'à sa retraite en 2014, soit un total de 415 matches sous le maillot vert.
Claudio Reyna sous les couleurs de Manchester City. (NATAF/L'Equipe)
Claudio Reyna sous les couleurs de Manchester City. (NATAF/L'Equipe)

Le milieu

Né à Francfort et possédant la double-nationalité, Jermaine Jones a percé en Allemagne (Eintracht Francfort, Bayer Leverkusen, Schalke 04), avant de faire quelques piges à Blackburn et au Besiktas. Une riche carrière européenne (358 matches) qui lui a valu de jouer pour la sélection allemande (trois capes en 2008) avant de privilégier celle des Etats-Unis (69 sélections entre 2010 et 2017). Il partage l'entrejeu avec Claudio Reyna, pièce maitresse de Manchester City de 2003 à 2007. Avant d'aller en Angleterre, il s'était imposé à Wolfsburg, où il était devenu le premier américain capitaine d'un club européen. Egalement passé par le Bayer Leverkusen et les Glasgow Rangers, il était (et est encore) une véritable légende de la sélection (114 parties, la plupart en tant que capitaine).

L'attaque

À l'aise en soutien de l'avant-centre, Clint Dempsey (275 matches, 72 buts avec Fulham puis Tottenham) a battu pléthore de records avec les Cottagers, et obtint en 2011 et 2012 le prix de meilleur joueur du club londonien avant son transfert chez les Spurs. Sur les ailes, on retrouve les deux joueurs les plus jeunes du onze. A 31 ans, Fabian Johnson est toujours un cadre au Borussia Mönchengladbach, où il a disputé 126 matches (pour 15 buts et 16 passes décisives). Lui qui a déjà joué pour Munich 1860, Wolfsburg et Hoffenheim n'a jamais évolué en MLS. Christian Pulisic n'a que 20 ans, et il a déjà fait chavirer l'Europe à Dortmund (115 matches). Transféré cet hiver contre 64 millions d'euros, il rejoindra Chelsea l'été prochain, et devra confirmer les attentes placées en lui pour peut-être pouvoir devenir le meilleur joueur américain de l'histoire. Enfin, c'est Brian McBride qui occupe la pointe de l'attaque. Détenteur de plusieurs records en Premier League avant que Clint Dempsey ne les lui chipe, il était, lui aussi, une star à Fulham, pour qui il a joué 149 matches de 2004 à 2008, après des passages à Wolfsburg et Everton.
Remplaçants : Brad Friedel, Jonathan Spector, Geoff Cameron, Michael Bradley, Sacha Kljestan, Earnie Stewart et Jozy Altidore.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :