Championnat des étoiles
acheter
Soccer Football - La Liga Santander - FC Barcelona v Getafe - Camp Nou, Barcelona, Spain - May 12, 2019  Barcelona's Arturo Vidal celebrates scoring their first goal with Lionel Messi   REUTERS/Susana Vera (Reuters)
Espagne - 37e journée

Humilié à Liverpool mardi, le Barça se fait (un peu) pardonner en dominant Getafe

Les supporters du Camp Nou devaient sûrement les attendre de pied ferme : quelques jours après l'incroyable remontada subie à Liverpool en Ligue des champions, le Barça, déjà assuré du titre de champion, retrouvait la Liga. Deux buts de Vidal et d'un adversaire ont permis ce nouveau succès en Championnat (2-0). Insuffisant, toutefois, pour déjà oublier le cauchemar d'Anfield...

C'est un Barcelone en quête de rédemption qui s'avançait, ce dimanche face à Getafe. Éliminés, pire humiliés, mardi dernier, par Liverpool en demi-finale retour de Ligue des champions, les Barcelonais devaient sûrement craindre l'accueil réservé par leurs supporters, peu nombreux au Camp Nou. Notamment un joueur, au centre des critiques des socios depuis plusieurs mois et symbole de la lourde chute à Anfield : Coutinho. Valverde, à qui la presse catalane n'a pas tardé à trouver de potentiels remplaçants, n'a pas épargné le Brésilien en l'alignant d'entrée, laissant les supporters le siffler sur chaque prise de balle en début de rencontre. Sur le terrain, le Barça a encore une fois offert une partie très, très timide. Sans intensité. Ni prise de risque. Bref loin de l'ADN du club catalan. Comme d'habitude, ils ont semblé attendre le bon décalage ou la géniale inspiration de Messi.
Face au bloc ultra compact et à l'organisation défensive rigoureuse mise en place par le tacticien Bordalas, il ne fallait pas compter sur des cadeaux ou des espaces entre les lignes de Getafe. Barcelone s'est souvent empalé sur le mur madrilène. Et a même failli concéder plusieurs fois l'ouverture du score. À chaque fois par l'intermédiaire du vétéran espagnol, Molina. D'abord sur une reprise trop enlevée (10e), puis sur un ballon récupéré dans les pieds de Busquets et une frappe qui a fui la lucarne opposée. L'attaquant de 36 ans, bien lancé par le Français Foulquier, reconverti milieu droit dans le dispositif getafien, a même cru ouvrir le score après avoir résisté à Alba puis ajusté Cillessen (26e). Mais sa réalisation était refusée pour un hors-jeu logique au départ de l'action.

Une copie bien terne malgré Vidal et Messi

Dans l'animation offensive, seul Rakitic a tâté les gants de Soria après un bon travail de Messi et un centre en retrait de Sergi Roberto (35e). C'était alors le seul tir cadré des Blaugrana qui ont pris l'avantage sur une action arrêtée. Un énième coup franc de Messi en l'occurrence, prolongé de la tête par Piqué qui obligeait Soria à une parade réflexe et qui profitait à Vidal en renard des surfaces (1-0, 39e). La suite du match a offert plus d'espaces et de solutions aux hommes de Valverde puisque Getafe jouait encore une place en Ligue des champions. Et le Chilien a failli offrir un trente-cinquième but à son capitaine, mais Soria anticipait parfaitement le piqué de la Pulga (54e). Rien n'y faisait, et comme un symbole, Coutinho, touché à la cuisse gauche, sortait sur blessure (69e). Le match s'est alors conclu sur un petit rythme. Avec le sentiment bizarre que Getafe aurait pu accrocher le nul face à ce Barça si Molina n'avait pas heurté le poteau de la tête (87e). Et quand bien même, dans la foulée, Djené poussait le ballon dans ses propres filets (0-2, 89e). Seules les fulgurances de Messi et la grinta de Vidal ont ensoleillé une partie une nouvelle fois bien terne.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :