Pascal Obispo, supporter et éventuel compositeur pour les Girondins. (Rondeau/L'Equipe)
Foot

L'exercice risqué de l'hymne de club

Pascal Obispo pourrait composer l'hymne des Girondins de Bordeaux. Il ne sera pas le premier artiste à tenter l'exercice périlleux du morceau à la gloire d'un club. Quelques exemples peuvent l'inspirer.

Pascal Obispo pourrait devenir l'auteur de l'hymne officiel des Girondins de Bordeaux, son club fétiche. Un hymne personnalisé, le président girondin Jean-Louis Triaud y est favorable, selon une déclaration faite début janvier sur la chaîne du club : «Il y a quelqu'un d'autre qui aimerait que ça existe, c'est Pascal Obispo. (...) Il dialogue d'ailleurs avec nos supporters les plus actifs, ceux qui chantent beaucoup dans le stade, pour trouver avec eux quelque chose qui soit facile à reprendre par tout le stade.» Le quotidien Sud Ouest rappelle que ce n'est pas la première fois que le chanteur est approché pour composer l'hymne du club. Il ne serait pas le premier artiste à se faire la voix de son club fétiche. Revue en quelques exemples.

Annie Cordy - «Allez Paris»

En 1971, le Paris Saint-Germain n'évolue pas encore en Première Division. Le club, né l'année précédente, bénéficie pourtant de soutiens de poids. Annie Cordy en est la marraine, et compose cette année-là le premier hymne du club. L'interprète de Tata Yoyo a d'ailleurs pris part à l'appel de soutien au club lancé un an plus tôt sur l'antenne d'Europe 1, en compagnie de Sacha Distel et Mireille Mathieu.

Monty - «Oh ! Aime»

L'auteur de l'indémodable Allez les Verts en 1976 a récidivé en 1991, en soutenant cette fois... l'Olympique de Marseille. Avec Oh ! Aime, Monty et ses supporters connurent néanmoins une moindre notoriété. Comme le note le journaliste de L'Equipe Pierre-Etienne Minonzio, dans son Petit manuel musical du football, on y décèle cette parole étonnante : «C'est la fête aux Champs-Elysées» Sans doute un début d'explication.

Tino et Laurent Rossi - «Forza Bastia»

En cette année 1978, Bastia vit au rythme du parcours faste de son équipe en coupe de l'UEFA. Quelque semaines avant la finale perdue contre le PSV Einhoven, Tino Rossi et son fils Laurent, enregistrent et publient Forza Bastia, Forza Corsica, un titre chanté à la fois en français et en corse. La notoriété du chanteur corse est telle qu'il est alors l'invité d'Yves Mourousi à la télévision, pour interpréter le morceau. Tino Rossi précise à cette occasion qu'il compte «offrir ce disque à l'équipe de Bastia. Il sera vendu pour eux».

Soldat Louis - «Debout Lorient»

Les Morbihanais du FC Lorient jouent cette année leur 11e saison dans l'élite depuis 1998. Il ne leur aura fallu qu'une grosse décennie pour envisager un morceau à leur gloire. En 2011, Soldat Louis, groupe lorientais dont la carrière est souvent résumée à Du rhum, des femmes, interprète Debout Lorient, estampillé dès le départ hymne officiel : «Tête haute et fière, allure guerrière, les Merlus vont faire trembler l'adversaire» sur fond de biniou.

Suggs - «Blue Day»

Suggs, essentiellement connu pour être le chanteur du groupe Madness, enregistre en mai 1997 un morceau à la gloire de son club favori, Chelsea. Quelques joueurs du club - dont Frank Leboeuf ou Gianfranco Zola - l'accompagnent aux choeurs, fredonnant que leur «sang est bleu» et qu'il n'y a rien de mieux, chaque samedi, que de se retrouver du côté de Fulham Road. Le titre, qui évoque notamment la fierté seventies de la génération de Peter Osgood, fait partie de la tradition des Wembley songs, ces chansons spécialement composées à l'occasion de qualification pour une prestigieuse finale (Cup ou Coupe de la Ligue) dans ce stade.

Nina Hagen - «Eisern Union»

Le 1.FC Union Berlin, n'a jamais connu l'élite allemande mais peut se prévaloir de posséder un hymne composé par Nina Hagen. La star punk a enregistré Eisern Union en 1998. Le morceau rappelle les racines ouvrières, populaires et est-allemandes du club. Le titre est depuis repris dans les tribunes par l'ensemble des supporters du club berlinois, qui évolue actuellement en Deuxième Division.
Réagissez à cet article
500 caractères max