Championnat des étoiles
acheter
01.06.2019, Anfield, Madrid, ESP, UEFA CL, Tottenham Hotspur vs FC Liverpool, Finale, Vorbericht, Liverpool Fans in Madrid, im Bild Liverpool fans in in Plaza de Felipe II // Liverpool fans in in Plaza de Felipe II during preperation, liverpool fans prior to the UEFA Champions League final match between Tottenham Hotspur and FC Liverpool at the Anfield in Madrid, Spain on 2019/06/01. EXPA Pictures © 2019, PhotoCredit: EXPA/ Focus Images/ Sam Wordley  *****ATTENTION - for AUT, GER, FRA, ITA, SUI, POL, CRO, (Sam Wordley/Focus Images/EXPA//PRESSE SPORTS)
À lire dans FF

In Red with Liverpool

Cette semaine, France Football vous emmène à Liverpool. Avec de nombreuses surprises et des contenus inédits. Suivez le guide.

Faire un sujet sur Liverpool, c'était trop banal. Il fallait un numéro spécial pour tenter d'expliquer pourquoi cette ville, ces clubs, et plus particulièrement le Liverpool FC, champion d'Europe en titre, est un cas à part dans le monde du football. Il fallait aller là-bas, ou plutôt y retourner, pour humer cette «île sur une île», comme aime à l'appeler Jamie Carragher, «cette petite république», ainsi que la nomme David Fairclough, qui n'est pas l'Angleterre, plutôt une colonie. Liverpool a, depuis longtemps, épousé la cause européenne, grâce particulièrement au football qui en a fait le club britannique le plus titré sur le continent (6 Ligues des champions, 3 Coupes de l'UEFA). «Ici, le Brexit n'aura aucun effet» va même jusqu'à dire Phil Thompson, une des légendes des Reds. Parce qu'à Liverpool la communiste, on vote à 59% contre le Brexit et on siffle le God save the Queen pendant les finales de Cup, comme on a vomi autrefois Margaret Thatcher.

Lire :
-Le sommaire détaillé du nouveau numéro de France Football
Liverpool et ses racines irlandaises, galloises, écossaises, européennes, africaines, asiatiques, américaines... Tout sauf anglaise.
C'est donc ce Liverpool-là, historiquement et socialement ouvert vers la mer et le monde, tournant le dos à cette Angleterre qu'elle veut ignorer, que nous vous proposons de visiter et de connaître à travers un sujet sociétal et vingt questions sur ses clubs. Mais pas seulement. Phil Thompson et Jamie Carragher, deux de ses capitaines d'antan, nous servent de guides. Sadio Mané, son attaquant vedette, nous présente ses équipiers. Dans FF, on vous amène vers ses deux stades séparés par quelques centaines de mètres et le verdoyant Stanley Park, qui reste un terrain de jeu pour les mômes mais fut aussi un champ de bataille à l'époque hooligan. Liverpool, capitale européenne de la culture en 2008, capitale du football aujourd'hui, ressuscitée économiquement par les fonds de Bruxelles et footballistiquement par ses managers européens, Gérard Houllier, Rafael Benitez, et aujourd'hui Jürgen Klopp. Liverpool et ses racines irlandaises, galloises, écossaises, européennes, africaines, asiatiques, américaines... Tout sauf anglaise.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :