Brièvement libéré en 2017, Bruno Fernandes avait signé dans un club de D2 brésilienne. (Presse Sports)
BRE

Incarcéré depuis 2010 pour assassinat, l'ancien gardien de Flamengo est sorti de prison

Incarcéré en 2010 pour avoir commandité l'assassinat de son ex-maîtresse, l'ancien gardien de Flamengo Bruno Fernandes est sorti de prison. Il va purger le reste de sa peine en résidence surveillée.

Condamné à plus de vingt ans de réclusion pour l'assassinat d'une ex-maîtresse, le gardien de but brésilien Bruno Fernandes (34 ans) est sorti de prison vendredi soir et va purger le reste de sa peine en résidence surveillée.
L'ancienne star de Flamengo a bénéficié d'une décision de justice considérant qu'il « remplissait les conditions pour bénéficier du régime semi-ouvert », qui autorise le condamné à travailler ou suivre une formation à l'extérieur s'il retourne dans sa cellule le soir pour dormir.

D'un intérêt du Milan au meurtre

Comme la prison de Varginha, où il était incarcéré, ne dispose pas de structure adéquate pour ces allers et venues de détenus, l'ex-gardien pourra dormir à son domicile, où il devra rester confiné de 20 heures à 6 heures, tout comme les dimanches et jours fériés.
Emprisonné en 2010, le gardien de but était déjà sorti de prison 2017 à la demande de la Cour suprême, mais y était retourné deux mois plus tard, la plus haute juridiction du pays étant revenu sur sa décision. Durant sa brève période en liberté, il avait été embauché par un club de deuxième division, Boa Sorte, soulevant un tollé dans tout le pays.
Le gardien, qui était sur les tablettes de l'AC Milan quand il évoluait au Flamengo, a été l'auteur d'un crime particulièrement sordide. Il a avoué avoir commandité l'assassinat d'Eliza Samudio, la mère de son fils, dont le corps a été découpé en morceaux par ses hommes de main avant d'être jeté aux chiens.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :