Des incidents sont survenus sur les Champs-Elysées dans la soirée de dimanche. (Reuters)
CM 2018

Incidents à Paris : 31 personnes toujours en garde à vue

Le parquet de Paris a communiqué lundi soir après les incidents survenus dans la capitale lors de la célébration de la victoire des Bleus à la Coupe du monde.

Les gardes à vue ont été prolongées pour 31 personnes, dont huit mineures, soupçonnées d'avoir pris part aux incidents à Paris en marge des célébrations de la victoire des Bleus au Mondial, a indiqué lundi soir le parquet de Paris. Plus tôt cette même journée, la préfecture de police comptabilisait 90 placements en garde à vue, ce bilan a été révisé à la baisse pour atteindre un total de 57 gardes à vue, dont 13 concernant des mineurs, a annoncé le parquet.
Selon le parquet, ce différentiel s'explique par le fait que ce comptage ne retient que les «infractions directement liées à la finale de la Coupe du monde de football» telles que des vols, des violences, des dégradations ou des faits d'outrages et rébellion aux forces de l'ordre, excluant par exemple d'autres délits comme certaines infractions routières. Dans la capitale, des incidents ont eu lieu dimanche soir sur les Champs-Elysées, avec notamment le pillage de plusieurs magasins dont celui du Drugstore Publicis, alors que des centaines de milliers de personnes fêtaient la victoire des Bleus en finale de la Coupe du monde à Moscou.
Les CRS évacuent les alentours du Crillon
Onze majeurs vont par ailleurs être présentés à la justice en vue d'une éventuelle comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Un autre a par ailleurs été convoqué devant le délégué du procureur qui pourrait lui notifier un stage de citoyenneté. Du côté des mineurs, huit d'entre eux étaient toujours entendus en garde à vue lundi soir. Deux autres vont être présentés au parquet pour d'éventuelles suites judiciaires et un mineur est par ailleurs convoqué devant le juge des enfants. Deux mineurs ont été relâchés pour infractions insuffisamment caractérisées.
Réagissez à cet article
500 caractères max
SaintPatoche 17 juil. à 12:21

Comme dirait Audiard"Le jour où on mettra les cons sur orbite ils ne s'arrêteront plus de tourner".