(L'Equipe)
Ligue des Champions - Groupe A

Intégration express pour Lemar à l'Atlético et chute vertigineuse pour Sidibé à Monaco : les deux anciens coéquipiers prennent des trajectoires bien différentes

Un temps coéquipiers à Monaco, Djibril Sidibé et Thomas Lemar ont vécu des derniers mois agités. Si le milieu de terrain fait son nid à l'Atlético, le défenseur vit une période bien délicate avec Monaco après un départ avorté cet été.

Lemar est parti de Monaco...

C'était le 27 juillet 2018. Quelques jours après le titre de champion du monde de l'équipe de France, Thomas Lemar signait officiellement son contrat avec l'Atlético Madrid et quittait Monaco pour une somme avoisinant les 72 millions d'euros. Un choix qui s'est fait naturellement, comme le joueur l'a expliqué dans une interview pour Marca fin août : «Même si c'est une décision personnelle, il est clair que le discours d'Antoine (Griezmann, NDLR), et aussi celui de Lucas Hernandez - qui m'ont beaucoup parlé du club et m'ont dit que c'était très bien pour avancer et poursuivre ma carrière - ont favorisé le choix de l'Atlético

Bien lui en a pris de quitter la Principauté. Après trois saisons et un titre de champion de France avec l'AS Monaco, le milieu de terrain semblait en perte de confiance et enchaînait les prestations moroses, à tel point que sa place dans la liste pour le Mondial avait été remise en question. Au vu de la saison galère que sont en train de vivre les Monégasques, le meilleur choix pour Thomas Lemar était de partir.

... Sidibé est resté

Comme Thomas Lemar, il faisait partie de ces joueurs dont l'avenir à Monaco était incertain. Arrivé sur le Rocher en 2016, l'ancien Lillois en est à sa troisième saison. Pourtant, avec Fabinho et Thomas Lemar, le latéral droit avait un bon de sortie cet été. Contrairement à la saison précédente, Djibril Sidibé avait des prétendants, dont un principal : l'Atlético Madrid. Selon L'Equipe, le 1er juin 2018, l'international français s'était déjà entendu sur les conditions contractuelles. Il ne restait plus qu'à convaincre les dirigeants monégasques. Pour attirer le joueur, les Colchoneros auraient proposé un peu moins de 20 millions d'euros. La somme a été refusée. Peut-être que Monaco s'attendait à une Coupe du monde flamboyante de son joueur pour faire monter les enchères. Malheureusement pour le club, le contraire s'est produit, notamment en raison de la prestation insipide de Sidibé lors du match face au Danemark (0-0). La seule solution pour le défenseur était de rester, car Monaco ne voulait pas le brader.

L'un a réussi son intégration à Madrid...

«Il s'est très vite adapté à l'Atlético, alors que ce n'est pas facile de s'adapter dans un tel club», expliquait Lucas Hernandez il y a un mois à propos de Thomas Lemar. Pourtant, les premiers pas du milieu français sur le terrain ont été compliqués avec l'Atletico Madrid. Pas facile de découvrir un nouveau Championnat et une philosophie de jeu très particulière avec Diego Simeone. Si son premier match en Supercoupe d'Europe face au Real Madrid (victoire 4-2 de l'Atlético) avait impressionné, les quelques matches qui suivaient laissaient apparaître certaines difficultés. «Il y a l'espoir qu'il soit un peu plus décisif en attaque, via des buts et des passes décisives. Et je pense qu'il devrait plus oser. Il a un très bon dribble, il est habile et rapide. Il doit exploiter ses qualités et pour ça il a besoin de se sentir important le plus rapidement possible. C'est une question de temps pour que l'on voit sa meilleure version et qu'il devienne le partenaire idéal pour Griezmann et Diego Costa», expliquait en septembre Victor Molina, journaliste qui suit avec attention l'Atlético.
«Il y a l'espoir qu'il soit un peu plus décisif en attaque, via des buts et des passes décisives»
Depuis, Thomas Lemar est devenu un élément incontournable du dispositif de Diego Simeone. Douze matches en Championnat, trois en Ligue des champions... Quand Thomas Lemar ne joue pas, c'est à cause d'une blessure. Une prouesse, surtout quand l'on sait qu'à son arrivée, Antoine Griezmann ne s'était pas installé dans la peau d'un titulaire aussi rapidement. Le 22 septembre contre Getafe, Lemar était à l'origine du premier but grâce à une frappe surpuissante qui rebondissait sur le barre puis sur le gardien, avant de marquer son premier but avec l'Atlético en deuxième période. Peut-être le meilleur match du Français depuis son arrivée.

... l'autre est dans une mauvaise passe sur le Rocher

Contrairement à Thomas Lemar, Djibril Sidibé n'avance plus et en particulier depuis un certain 15 avril 2018, date de sa blessure au genou face au PSG. S'il a eu raison d'éviter l'opération pour devenir champion du monde en Russie, son rendement n'est plus du tout le même. Depuis le début de la saison, le latéral droit est méconnaissable et aligne les prestations insipides, s'il n'est pas absent pour cause de blessure... Et pour cause, lorsque le joueur enchaîne plusieurs matches, son genou le malmène. Pas idéal pour retrouver son niveau. En quatorze journées de Championnat, l'international a déjà loupé six rencontres (pour des blessures ou des choix sportifs). Et sur le terrain, le joueur se fait souvent déborder par les attaquants adverses. Il est également à la traîne sur le replacement, coupable de fautes grossières et n'apporte quasiment rien offensivement... Un constat très lourd. Face au PSG (défaite 4-0 le 11/11), le joueur a même recueilli la note de 1/10 dans les colonnes de L'Equipe. Une chute vertigineuse.

Lemar, l'un des cadres de l'équipe de France...

Si la Coupe du monde de Thomas Lemar n'a pas été exceptionnelle (un seul match face au Danemark), le Français a quand même ce statut de champion du monde et est appelé à chaque rassemblement depuis la fin de l'épopée russe. Exception faite lors des derniers matches de l'équipe de France face aux Pays-Bas et l'Uruguay à cause d'une blessure. Cette dernière l'a d'ailleurs éloigné des terrains pendant quelques jours. La place de Thomas Lemar, elle, n'est plus mise en cause comme elle avait pu l'être juste avant la Coupe du monde. Dans le 4-2-3-1 que Didier Deschamps apprécie tout particulièrement, Thomas Lemar est toujours le candidat idéal sur le côté droit. Même s'il n'est plus titulaire, Matuidi occupant le poste la plupart du temps. Son nouveau rôle à l'Atlético avec Diego Simeone ne peut qu'augmenter ses chances. Dans FF, le technicien argentin a d'ailleurs demandé au Français d'être «titulaire en équipe de France.» Avant d'ajouter : «C'est une manière de le faire progresser car, si tu ne joues pas avec ton équipe nationale, c'est qu'il te manque quelque chose.»

Lire aussi : Diego Simeone : «La France fonctionne avec le cerveau de Griezmann»

... Sidibé toujours avec les Bleus, mais sans aucun temps de jeu

Encore récemment titulaire indiscutable avec les Bleus, Sidibé a tout perdu à cause de sa blessure et a vu l'éclosion de Benjamin Pavard. Si le joueur de Stuttgart est également au cœur des critiques, il est bien devant dans la hiérarchie. Malgré tout, Didier Deschamps continue de faire confiance au joueur de la Principauté tout en le mettant en garde : «Il n'est pas au meilleur de sa forme (...) Il est capable de faire beaucoup mieux que ce qu'il fait en ce moment. À lui, individuellement, de retrouver un meilleur niveau.» Des paroles qui ont été suivies d'actes. Lors du dernier rassemblement, le joueur de l'AS Monaco était le seul joueur de champ à ne pas avoir eu une seule minute de jeu. Pire, la dernière sélection de Djibril Sidibé avec les Bleus remonte au 26 juin, face au Danemark en phase de poules de la Coupe du monde...

Lire aussi : Deschamps : «Sidibé n'est pas au meilleur de sa forme»
Florian Gregoire
Réagissez à cet article
500 caractères max
monacoforever92 28 nov. à 18:07

lemar joue en fin de compte

monacoforever92 28 nov. à 17:22

les 2 ne joueront pas ce soir , point commun