Championnat des étoiles
acheter
Foto IPP/Paolo Bona Milano 25/04/2021 Campionato Serie A di Calcio stagione 2020/2021 Inter-Verona Nella foto Antonio Conte esulta con i giocatori dopo il gol di  Matteo Darmian del 1-0 Italy Photo Press Worldwide Copyright (Paolo Bona/IPP/PRESSE SPORTS/PRESSE SPORTS)
Italie

Italie : L'Inter Milan redevient championne d'Italie onze ans après !

Alors qu'elle l'a emporté samedi à Crotone (0-2), l'Inter a vu, ce dimanche, l'Atalanta concéder le nul à Sassuolo (1-1). Conséquence : les troupes d'Antonio Conte valident officiellement leur titre de champion d'Italie !

Ce 2 mai restera dans l'histoire comme le jour où l'hégémonie de la Juventus Turin tout en haut du Championnat d'Italie a pris fin. Après neuf couronnes consécutives glanées en Serie A entre 2012 et 2020, la Vieille Dame est officiellement destituée. Sur la pelouse de Sassuolo, l'Atalanta, qui avait pourtant ouvert la marque, avant d'être repris et même de rater un penalty en fin de partie (Luis Muriel, 76e), a laissé échapper les trois points de la victoire (1-1). Conséquence, la Dea pointe désormais à 69 unités au classement, à 13 points de l'Inter alors qu'il reste quatre journées dans cet exercice 2020-21. Vous l'avez compris : les ouailles d'Antonio Conte ne peuvent plus être rattrapées. L'Inter Milan est championne d'Italie 2020-21 !

Un premier titre depuis dix ans !

Le premier titre de champion pour les Nerazzurri depuis 2010 et l'époque d'un José Mourinho qui portait les siens au triplé Serie A-Coupe d'Italie-Ligue des champions (avec même la Supercoupe d'Europe et le Mondial des clubs quelques mois plus tard). L'ère des Diego Milito, Samuel Eto'o, Wesley Sneijder, Javier Zanetti et autre Esteban Cambiasso laisse donc sa place aux Romelu Lukaku (au sujet duquel il ne faudra jamais oublier la formidable saison), Arturo Vidal, Lautaro Martinez, Nicolo Barella, Marcelo Brozovic et autre Samir Handanovic. Un titre qui ne souffre d'absolument aucune contestation tant la maîtrise et la domination de l'Inter ont été indiscutables. Deux défaites (4e journée à domicile face au Milan AC 1-2 et 16e journée sur la pelouse de la Sampdoria 1-2) au compteur en 34 journées (dernière défaite le 6 janvier), la deuxième meilleure attaque derrière l'Atalanta, mais surtout la meilleure défense du pays (29 pions encaissés). Avec également cette sensation constante que se mettre devant un match de l'Inter vous fera très souvent passer un bon moment. C'est aussi la fin d'un immense tunnel pour le mythique club lombard qui n'avait pas eu le bonheur de soulever un trophée depuis dix ans et une Coupe d'Italie 2011. Passée depuis par des périodes très sombres, l'Inter et ses supporters ont patienté, patienté, patienté, pour valider leur retour au plus haut.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :