Torino 24/8/2020. FIRST JUVENTUS MEETING SEASON 20-21: Andrea Pirlo (L'Equipe)
Italie

Italie : les 10 bonnes raisons de suivre la Serie A cette saison

La Juventus Turin remet son titre en jeu avec le retour de la Serie A ce week-end. Pour l'occasion, FF vous présente les 10 bonnes raisons de suivre le Championnat Italien cette saison.

Les premiers pas de Pirlo sur le banc de la Juve

Joueur élégant, Andrea Pirlo aura marqué toute une génération par ses passes et sa technique. Sera-t-il capable de récidiver en tant qu'entraineur ? Là est toute la question pour le Maestro qui prend en charge une équipe de la Juventus, certes championne d'Italie la saison passée, mais qui aura inquiété par la pauvreté de son jeu offensif, allant même jusqu'à se faire sortir par l'Olympique Lyonnais en huitièmes de finale de Ligue des champions. Son style ? Le coach italien veut s'inspirer d'Antonio Conte et imposer un jeu basé sur la possession de balle, et le pressing à la perte du ballon.

Parce qu'il y aura du spectacle

Fini le stéréotype du catenaccio et des scores nuls et vierges à foison, la Serie A est désormais l'une des compétitions les plus offensives d'Europe. Avec 2,91 buts par rencontre en moyenne la saison passée, le campionato pointe à la troisième place du classement des championnats les plus prolifiques, derrière la Bundesliga et l'Eredivisie, mais loin devant la Liga espagnole (2,52 buts par match). Grace à des équipes comme l'Atalanta ou Sassuolo, l'Italie fait peau neuve, et ça vaut le coup d'œil.

L'Inter peut faire chuter la Juve

Enfin une équipe semble en capacité de venir mettre un terme à l'hégémonie de la Juventus en Serie A. Les Bianconeri restent sur neuf titres d'affilée mais celui de la saison passée est peut-être le moins net d'entre eux. La faute à l'Inter Milan qui a terminé un petit point derrière. Le récent finaliste de la Ligue Europa a montré de belles choses pour la première saison d'Antonio Conte sur son banc. Emmené par un duo Romelu Lukaku-Lautaro Martinez en feu (trente-sept buts à eux deux en Serie A) qu'il devra à tout prix conserver, le club nerrazzuro a toutes les armes pour remporter un Scudetto qui lui échappe depuis son dernier sacre il y a dix ans.

Pour profiter de Cristiano Ronaldo

Il y aura de la nostalgie à chacune de ses apparitions, et l'impression d'assister au crépuscule d'une légende du sport. A trente-cinq ans, le plus gros de la carrière de Cristiano Ronaldo est derrière lui. Sous contrat avec la Juventus jusqu'en 2022, le Portugais est à l'aube d'une de ses dernières saisons. Malgré cela, CR7 reste toujours performant, en témoigne ses trente-et-un buts inscrits en championnat la saison dernière. Il sera un des hommes de base d'Andrea Pirlo et aura à cœur de rentrer un peu plus dans l'histoire du club bianconero en lui rapportant un dixième titre d'affilée.

L'Atalanta peut-elle récidiver ?

Impossible de ne pas les citer. Pour sa première participation en Ligue des Champions, l'Atalanta Bergame a conquis toute l'Europe l'an passé. Par son jeu porté vers l'avant et sa puissance collective, le club lombard a montré que malgré ses faibles moyens, il pouvait rivaliser avec les plus grands. En championnat, les hommes de Gasperini ont inscrit la bagatelle de 98 buts, faisant d'eux la meilleure attaque de Serie A. Pour l'instant, les seuls départs notables sont ceux de Timothy Castagne et Gianluca Mancini. Avec une ossature quasi-inchangée, mais l'effet de surprise atténué, l'Atalanta reste l'une des équipes frissons de cette cuvée 2020-2021.

Lire aussi : La Vieille Dame face à la meute

Zlatan Ibrahimovic, tout simplement

Plus les années passent, et plus ses performances paraissent invraisemblables. Comment un joueur de bientôt 39 ans (il les aura le 3 octobre prochain) peut-il maintenir un tel niveau de performance ? Physiquement, Zlatan a même semblé rajeunir l'an dernier. Arrivé à la trêve hivernale, le Suédois a complétement changé la face de l'AC Milan. En dix-huit matches, il a scoré à dix reprises et délivré cinq passes décisives, permettant au club milanais de jouer les qualifications pour la Ligue Europa. Sous contrat jusqu'en 2021, cette saison pourrait bien être la dernière du Z, alors profitons-en !

Pour suivre les Français

Ils sont pour le moment dix-neuf à se préparer à fouler les pelouses italiennes cette saison. Parmi eux, Franck Ribéry se détache. L'ex-Bavarois entame ce qui pourrait être la dernière saison de sa carrière, après avoir été élu meilleur joueur de la Fiorentina par les supporteurs l'an dernier. Adrien Rabiot débutera sa deuxième saison dans la peau d'un titulaire en puissance à la Juventus. Theo Hernandez (AC Milan) voudra confirmer ses bonnes prestations pour concourir à l'équipe de France. Et les jeunes Agoume (Inter) et Kalulu (AC Milan) auront à cœur de démontrer tout leur potentiel.

Les débuts de Victor Osimhen avec Naples

Quasi inconnu il y a tout juste un an, Victor Osimhen est devenu cet été le joueur le plus cher recruté par Naples (70 millions d'euros sans les bonus). Tout cela grâce à une superbe saison avec le LOSC où il aura trouvé le chemin des filets à dix-huit reprises toutes compétitions confondues. La principale interrogation sera de savoir à quelle vitesse le Nigérian s'adaptera à son nouveau pays. Mais il a déjà rassuré sur ce point, en inscrivant deux triplés lors de matches amicaux, dont l'un d'entre eux en six minutes face à l'Aquila (D4).

Le Sassuolo de Roberto De Zerbi

Si la Serie A redevient attractive, elle le doit en partie à Roberto De Zerbi et son équipe de Sassuolo. Arrivé sur le banc du club italien il y a deux ans, le coach y applique sa conception du football à la lettre : un jeu porté vers l'avant où la beauté de la construction est presque aussi importante que la conclusion. Résultat, Sassuolo est une des équipes les plus excitantes du Championnat. Après une huitième place en 2019-2020, les coéquipiers de Domenico Berardi voudront accrocher l'Europe pour prouver que beau jeu et résultat peuvent s'accorder.

Spezia, la belle histoire

Il y a douze ans, Spezia était liquidée suite à des problèmes financiers. Après un changement de nom et une rétrogradation en cinquième division italienne, le club italien a connu la plus grande joie de son histoire cet été, en accédant pour la première fois à la Serie A. Avec une équipe jeune, dans laquelle Simone Scuffet, 23 ans et grand espoir au poste de gardien de but, fait office de leader, la principale mission sera de se maintenir. Difficile mais pas impossible.

Benoit Desaint
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 18 sept. à 15:10

Si la serie A se met au spectacle, malheur a la ligue 1 sinelle ne reagit pas et continue de s'enfermer dans son paradigme du resultat quitte à mettre une croix sur le spectacle presenté. Mediapro ne va pas goûter longtemps la plaisanterie.

ADS :