Justice

James Rodriguez n'est plus accusé de fraude fiscale en Espagne

James Rodriguez voit ses ennuis judiciaires s'améliorer en Espagne. Le Colombien n'est plus accusé de fraude fiscale.

James Rodriguez n'est plus sous la menace d'une condamnation pour fraude fiscale. Le fisc espagnol a retiré ses accusations et ne lui réclame plus que 4 M€ contre 11,65 M€ auparavant, selon le quotidien El Mundo de ce mardi. Contacté, le fisc espagnol s'est refusé à tout commentaire.
Transféré au Real Madrid en provenance de Monaco à la mi-2014, l'international colombien aurait dû faire pour cette année-là sa déclaration fiscale en tant que résident en Espagne et non en tant que non-résident, d'après les autorités fiscales. Mais la défense de James a apporté de nouveaux documents ayant amené le fisc à abandonner l'accusation de fraude, toujours selon le quotidien.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :